Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Tous les sports

Golf : tout ce qu'il faut savoir sur la Ryder Cup

jeudi 27 septembre 2018 à 10:33 - Mis à jour le vendredi 28 septembre 2018 à 7:19 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Pour la première fois de son histoire, la 42e édition de la Ryder Cup se dispute en France à partir de ce vendredi. Francebleu.fr fait le point sur les choses à savoir sur cet événement à la dimension planétaire, durant lequel une sélection des meilleurs joueurs européens et américains s'affrontent.

La star Tiger Woods
La star Tiger Woods © AFP - Lionel BONAVENTURE

Vous ne pourrez pas échapper à cet événement sportif. Plus de 150.000 spectateurs et un milliard de téléspectateurs : la Ryder Cup se déroule en région parisienne à Saint Quentin-en-Yvelines durant trois jours du vendredi au dimanche. Pour la première fois de son histoire, l'événement se dispute en France.

C'est un trophée de golf créé en 1927. Depuis 1979, la compétition récompense tous les deux ans le vainqueur du tournoi qui oppose l'Europe et les Etats-Unis.

Europe vs USA

La Ryder Cup oppose deux formations - Europe et Etats-Unis -  de 12 joueurs chacune, soit les 24 des meilleurs joueurs du monde. 

Elle mêle matches en double et matches en simple. Le gagnant de chaque duel remporte un point en cas de victoire, et un demi-point à chaque joueur en cas d'égalité. La première formation qui atteint le score de 14 points et demi a gagné.

A noter qu'aucun Français n'a été sélectionné dans la "Team Europe". Le dernier tricolore à être retenu pour disputer la Ryder Cup était Victor Dubuisson en 2014.

Un rendez-vous incontournable

C'est LE rendez-vous qu'attendent les golfeurs tous les deux ans. Installée depuis près d'un siècle, cette compétition déchaîne les passions dans des proportions parfois assez folles, tant le monde du golf apparaît d'ordinaire très sage.

La ferveur du public, celle des joueurs aussi, en ont fait l'une des épreuves les plus mythiques du sport. La foule hurle régulièrement des "USA, USA..." ou "Europe, Europe", dans une ambiance semblable à un kop de supporters d'un stade de football, ce que l'on ne peut voir et entendre qu'une fois tous les deux ans sur les greens. 

La Ryder Cup n'offre pourtant aucun prize-money. Il n'y a rien d'autre à gagner que le trophée et une suprématie éphémère. 

L'attraction Tiger Woods 

Un privilège. Les spectateurs qui fouleront la pelouse du golf de Saint-Quentin-en-Yvelines pourront voir Tiger Woods - la star incontournable de ce sport - qui n'avait plus participé à une Ryder Cup depuis six ans, est un événement en soi. 

Revenu de l'enfer et de la 656e place mondiale en début d'année, après une traversée du désert de trois ans (depuis 2015), il a arraché sa sélection dans la Team USA, une sélection agrémentée d'une première victoire depuis cinq dimanche au Tour Championship. 

Cet incroyable retour a donné un énorme coup de fouet à l'épreuve. Le retour du "Tigre" sur le circuit américain a d'ores et déjà dopé les audiences TV aux Etats-Unis selon le patron de la PGA Jay Monahan. Et les audiences de la Ryder devraient connaître les mêmes effets. 

Un jack-pot qui échappe à la France 

Une incongruité, mais c'est la règle : les recettes issues de cette 42e Ryder Cup, qui se dispute pour la première fois de son histoire sur le sol hexagonal, et pour la troisième fois seulement dans un pays non anglo-saxon, ne tomberont pas dans l'escarcelle de la Fédération française de golf (FFG). 

Quand la compétition se déroule en Europe (c'est le cas tous les deux ans) la billetterie, les sponsors et les droits télévisés reviennent à la société de Ryder Cup Europe, une organisation qui comprend des représentants du Tour européen (EPGA) de la PGA de Grande Bretagne et d'Irlande et le Ryder Cup European Development Trust (RCEDT). 

La France peut compter sur d'éventuelles retombées économiques de l'événement, mais qui n'ont rien de comparable avec la manne générée par l'événement diffusé dans plus de 180 pays. 

Depuis 25 ans, les USA n'ont pas gagné en Europe 

Cela semble assez étrange au regard de la domination des Américains dans l'histoire de l'épreuve, mais depuis une vingtaine d'années, ce sont bien les Européens qui dominent. Entre 1995 et 2004, ils ont remporté huit Ryder Cup sur dix. Leur dernier plus beau coup s'est déroulé sur le sol américain à Medinah en 2012. 

En revanche, côté Etats-Unis, rien à se mettre sous la dent en dehors du sol américain depuis 1993 sur le parcours de Belfry en Angleterre. Menés par le capitaine Tom Watson, les Américains (Davis Love III, Fred Couples, Payne Stewart...) l'avaient emporté face à Faldo, Ballesteros et Woosnam 15 à 13. 

Une flopée de stars en tribunes 

C'est le petit plus de la Ryder. Le show se trouve aussi en tribunes. Des acteurs comme Bill Murray, Samuel Lee Jackson mais aussi des stars du sport comme Michael Jordan sont des aficionados réguliers.

Le match des célébrités pourrait par exemple cette année permettre aux spectateurs de voir le surfeur Kelly Slater, l'ex-star du football portugais Luis Figo ou encore l'ancienne secrétaire d'Etat Condolezza Rice balancer quelques drives... Un cocktail qui fait aussi le charme de la Ryder Cup et son ambiance unique.

  - Visactu
© Visactu -