Tous les sports

Objectif top 5 la saison prochaine pour les Gothiques d'Amiens

Par François Sauvestre, France Bleu Picardie mercredi 22 mars 2017 à 22:41

Les Gothiques d'Amiens ont été éliminés en quart de finale de playoffs de hockey-sur-glace cette saison
Les Gothiques d'Amiens ont été éliminés en quart de finale de playoffs de hockey-sur-glace cette saison © Radio France - François Sauvestre

Deux semaines après l'élimination face à Grenoble en playoffs de hockey-sur-glace, c'est en coulisses que ça bouge chez les Gothiques d'Amiens. Les actionnaires maintiennent le budget pour le recrutement et fixent l'objectif pour la saison prochaine en Ligue Magnus, "la cinquième place au minimum".

Alors que Gap, Bordeaux, Grenoble et Rouen se disputent une place en finale de Ligue Magnus, les Gothiques d'Amiens, éliminés en quart de finale face aux Brûleurs de Loup il y a deux semaines se penchent sur la prochaine saison et fixent les objectifs. Le club des bâtisseurs, et ses quatre actionnaires installés depuis près d'un an réclament "au minimum" une cinquième place lors de l'exercice 2017-2018.

Carte blanche au coach

Les patrons des Gothiques Paul Lhotellier, Denis Richard, Jean-Luc Mention et Joël Péron, novices dans le monde du hockey cette saison ne manquent pas d'ambitions et ont, contrairement à l'an dernier (ils n'étaient arrivés qu'en mai) du temps pour construire une équipe compétitive. La part du sportif dans le budget (près de deux millions d'euros) "ne diminue pas, alors que ça n'allait pas forcément de soit", précise Paul Lhotellier.

Deux premières recrues

Pour le recrutement, carte blanche est laissée à l'entraîneur Mario Richer et son adjoint Anthony Mortas. Toujours en plein repérage dans son pays, le canadien devrait revenir en Picardie dans un mois. Anthony Mortas lui est bien là et il a annoncé ce mardi l'arrivée de deux nouveaux joueurs. Henri-Corentin Buysse, 29 ans, formé à Amiens revient au bercail. Il succède dans les buts à Mitch O'Keefe dont le contrat n'a pas été renouvelé. Tout comme cinq autres joueurs. Aucun autre départ n'a été annoncé depuis.

Deuxième recrue amiénoise, l'attaquant de Nice Jérémie Romand (29 ans) qui a "tapé dans l’œil" d'Anthony Mortas notamment pour son gabarit (1m92 95 kgs) et sa densité physique. Il a aussi de "très bonnes statistiques, 20 buts avec Nice", poursuit, enthousiaste le coach adjoint des Gothiques. L'expérience et le volume physique voilà ce qui guide le recrutement. Le staff cherche aussi à diminuer le nombre de joueurs étrangers. Ils devraient être huit ou neuf mais pas douze comme cette saison en vue d'une adaptation plus rapide dans le vestiaire.

L'avis d'Anthony Mortas sur Jérémie Romand

Ce qu'Anthony Mortas attend de ses joueurs et futurs joueurs

La majeure partie de l'équipe devrait être formée "d'ici deux mois" ambitionnent le staff et les dirigeants. D'autres départs sont à prévoir, "on est en pleines négociations", détaille Anthony Mortas qui précise que seul le défenseur Nicolas Leclerc, toujours sous contrat est certain de rester. Côté arrivées, les Gothiques attendent aussi que la saison soit terminée. "Nous ne sommes pas les seuls à faire notre marché", analyse le bâtisseur Denis Richard.

On leur donne les clés, ce n'est pas pour rien. Denis Richard

Ce staff, arrivé sur le tard l'an passé n'aura en tous cas plus l'excuse de ne pas avoir eu la possibilité de composer l'équipe. "On leur donne les clés, ce n'est pas pour rien. On a mis notre confiance dans ces entraîneurs, il faudra qu'ils assument leurs choix", prévient Denis Richard qui rappelle l'ambition d'aller chercher une cinquième place. "Si c'est plus je signe tout de suite", sourit l'actionnaire.

Paul Lhotelier détaille le budget des Gothiques

Les dirigeants ont aussi fait le bilan de l'exercice 2016-2017. Dans un budget de près de deux millions d'euros, le déficit est toujours de 70 000 euros. Le club a "l'obligation, vis à vis de la fédération de regagner ce qui a été perdu pour avoir deux exercices avec une somme à zéro", précise Paul Lhotellier. Le bâtisseur qui concède notamment une erreur sur les prévisions de billetteries. "Environ 30% de recette en moins par rapport à ce que nous avions anticipé". La saison prochaine se prépare aussi côté partenariats avec la volonté de faire signer peut-être de nouveaux sponsors.

L'autre ambition c'est de repartir à la hausse sur le nombre d'abonnés au Coliséum (730 en 2015 contre 660 l'an dernier). Une mission confiée à l'animateur de la patinoire d'Amiens, le speaker des Gothiques, Bertrand Quique qui devient le nouveau directeur des opérations du club. "Un super challenge", explique t-il, précisant qu'il laissera la main au micro et qu'il recherche activement un successeur qui pourrait bien en être une. "J'aimerai passer le relais à une femme", conclue Bertrand Quique.