Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

GP de France Moto : Giacomo Agostini, vedette dans les allées du circuit

-
Par , France Bleu Maine

Pour les 50 ans du Grand Prix Moto de France, au Mans, une des stars est hors compétition : l'italien Giacomo Agostini, premier vainqueur au Mans en 1969, est sur le circuit Bugatti ce week-end.

Giacomo Agostini a enchaîné les dédicaces vendredi. Rebelote ce samedi !
Giacomo Agostini a enchaîné les dédicaces vendredi. Rebelote ce samedi ! © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Le Mans, France

A chaque séance de dédicaces, une petite file d'attente se forme devant la table sur laquelle le champion Giacomo Agostini signe livres, tickets d'entrée du circuit ou tee-shirts. Exceptionnellement, le pilote qui a remporté le premier GP de France organisé au Bugatti le 18 mai 1969, et surtout celui avec le palmarès le plus étoffé, est de retour pour fêter les 50 ans de la course. Pour le plus grand bonheur du public. 

"Giacomo, c'est une légende"

"Le plus grand pilote pour moi", "un dieu", "une légende"... Les fans de moto n'ont pas de mots assez forts pour décrire Giacomo Agostini. "C'était un acrobate, lance Thierry, avec les départs lancés à sauter sur sa machine !". "Cette génération là, c'était des vrais motards", renchérit Philippe. 

Certains fans retrouvent aujourd'hui le champion après avoir assisté à sa première victoire de 1969. "Il m'avait signé une grande photo à cette occasion, j'en ramène d'autres aujourd'hui", lance un papa ravi, accompagné de sa fille. Dans la file d'attente, beaucoup de jeunes tiennent d'ailleurs leur admiration pour Agostini de leurs parents. "Si on entends encore parler de lui en 2019, c'est qu'il y a une raison, c'est son nombre de victoires en championnat du monde", lance Thomas. "Moi c'est _avec mon père, j'entendais parler d'Agostini tout le temps !_", ajoute Yann :

On connait mal sa carrière, mais le nom est légendaire.

"Beaucoup de souvenirs"

Pour le champion, voir la ferveur de ses fans est un bonheur : "c'est bien parce que _j'ai beaucoup de souvenirs ici_, peut-être qu'en y venant, j'ai donné quelque chose à mes fans", explique-t-il. Du rêve sans doute, avec un palmarès jamais égalé jusqu'à présent : 215 Grands Prix disputés dont 122 gagnés, 7 titres mondiaux en 350cc et 8 titres mondiaux en 500cc. 

Giacomo Agostini sera de nouveau en dédicace ce samedi dans le "village"(Garden 24-2) du circuit, près de l'exposition "50 ans de Grand Prix au Bugatti", à midi et 15h30