Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Tous les sports

GP de France Moto : "quand on découvre, c'est impressionnant"

-
Par , France Bleu Maine

Au Grand Prix Moto de France, une bonne partie des 206.600 spectateurs attendus au Mans sont des habitués. Mais certains passionnés assistent pour la toute première fois à un GP.

Dominique et ses enfants assistent pour la toute première fois à un Grand Prix
Dominique et ses enfants assistent pour la toute première fois à un Grand Prix © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Le Mans, France

Ils sont venus de Chamonix en moto : Dominique et ses enfants, Victor et Margaux, découvrent pour la première fois le circuit Bugatti au Mans. "On a jamais vu de Grand Prix directement, d'habitude c'est à la télé !", souffle le papa. "C'est impressionnant, acquiesce sa fille. Derrière notre écran de télé, on ne se rend pas du tout compte du phénomène que c'est, l'ambiance, le bruit". Cette fois, pour l'anniversaire du papa, ils vivent tout depuis les allées du Bugatti. 

La solidarité pour les spectateurs novices

La famille est arrivée pratiquement les mains dans les poches jeudi soir, avant de se résoudre à acheter des casques anti-bruit sur le circuit. "On a pris les tentes, les duvets, des vêtements pour trois jours, et c'est tout ce qu'il faut en préparation !", plaisante Victor. Ils ont pu compter sur les habitués qui reviennent chaque année sur le circuit pour les orienter. 

"Au début on était un peu perdus, _on a eu des difficultés pour trouver des places de camping mais les gens nous ont pris sous leur aile_, explique Margaux. C'était franchement agréable !"

On se rassemble tous autour de la passion de la moto !

"Certains nous ont même dit que s'il pleut, on pourra mettre nos affaires au sec dans leurs camions", se réjouit Dominique. "On savait le monde des motards accueillant, et ça s'est vraiment confirmé avec les petites rencontres à droite à gauche !", conclut Victor.