Tous les sports

Hockey : devant une patinoire Meriadeck comble, les Boxers de Bordeaux s'inclinent face à Rouen

Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde mercredi 28 décembre 2016 à 1:22

La patinoire Meriadeck avait pourtant fait le plein pour encourager les Bordelais.
La patinoire Meriadeck avait pourtant fait le plein pour encourager les Bordelais. © Radio France - Thomas Coignac

Malgré le soutien de 3 250 spectateurs (record de la saison), les Boxers de Bordeaux ont trébuché mardi soir face aux Dragons de Rouen, tenants du titre en Ligue Magnus, après prolongation (1-2). Revanche attendue dès le 3 janvier, en Normandie, en demi-finale de la Coupe de France.

Le soutien du nombreux public n'aura donc pas suffi à pousser les Boxers de Bordeaux vers la victoire. Dans un match longtemps indécis (toujours 0-0 à la fin du deuxième tiers-temps), l'attaquant rouennais François-Pierre Guénette a surgi, au cœur de la prolongation, pour glisser le palet entre les jambes de Sebastian Ylönen et marquer le but synonyme de défaite pour des Bordelais alors en infériorité numérique. Nicolas Besch venait en effet de se faire exclure pendant deux minutes pour crosse haute.

L'indiscipline bordelaise leur aura finalement coûté la victoire, une malheureuse habitude pour les Bordelais, deuxième équipe la plus sanctionnée de la Ligue Magnus. Le premier but des Dragons avait d'ailleurs été inscrit sur penalty par Sacha Treille, qui venait de subir une faute de Jonathan Janil alors qu'il partait au but (49e minute). Les rouge et noir avaient pourtant trouvé les ressources pour réagir dans la foulée, par leur attaquant canadien David Gilbert, qui inscrivait son 33e point de la saison (55e). Bien servi par Julien Desrosiers, il fixait la défense adverse grâce à deux feintes de lancer, et propulsait le palet au fond des filets de Dany Sabourin.

Les Boxers restent deuxièmes

Un joli but, donc, mais pas suffisant pour éviter une deuxième défaite consécutive en championnat sur la glace de Meriadeck, après celle face à Nice le 11 décembre (3-4 après prolongation). Le leader Lyon a gagné (2-1) à Amiens et prend trois points d'avance sur les Boxers, toujours deuxièmes. Mais ils voient revenir très fort les Brûleurs de Loups de Grenoble qui ont remporté, aux dépends de Strasbourg (3-0), leur 15e victoire de suite en championnat, et qui reviennent à deux points des Bordelais.

Revanche le 3 janvier à Rouen

Une réaction est attendue dès ce vendredi à Dijon, seule équipe que les Boxers n'ont pas battue cette saison, mais surtout à Rouen, le 3 janvier pour la demi-finale de Coupe de France. "S'il fallait choisir quel match gagner contre eux, je leur laisse volontiers celui d'aujourd'hui", expliquait le défenseur Jonathan Janil après la rencontre. Devant les micros, l'entraîneur Philippe Bozon était lui, assez remonté contre l'arbitrage de la rencontre, même sans nommer directement les hommes en noir et blanc.

Philippe Bozon, l’entraîneur bordelais, en colère contre l'arbitrage.