Sports

Hockey - Ligue Magnus : les Boxers de Bordeaux sont largement dans les temps

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde mardi 29 novembre 2016 à 4:10

Les Boxers ont bien négocié le premier virage d'une très longue saison
Les Boxers ont bien négocié le premier virage d'une très longue saison © Maxppp - MaxPPP

S'ils ont perdu leur place de leader vendredi à Lyon, les hockeyeurs bordelais ont réalisé une moitié de saison régulière très consistante et confirmé leur statut d'outsider. A eux de poursuivre sur leur lancée lors d'une phase retour qui débute ce mardi (20h15) face à Amiens.

C'est vrai qu'on pourrait faire la fine bouche et s'attarder sur un mois de novembre où les Boxers ont perdu de leur mordant et de leur superbe. Petite baisse de régime physique, absences de quelques joueurs important et un calendrier compliqué avec des déplacements à Rouen et Lyon : en tête depuis la huitième journée, les Bordelais ont laissé la couronne provisoire à Lyon après leur défaite (3-0) à la patinoire Charlemagne, ont aussi vu Rouen, le tenant du titre, leur passer devant et sentent le souffle des Brûleurs de Loup qui ont signé un neuvième succès de rang.

"La première place perdue ? Je m'en fous complètement, lâchait Philippe Bozon vendredi soir à nos confrères de Sud-Ouest. A la limite, je suis bien content de la lâcher. ce n'est pas l'objectif". L'entraîneur qui semblait plus agacé par la mauvaise qualité de la glace lyonnaise que par le résultat en lui-même.

Un matelas confortable en vue des playoffs

Car l'objectif, annoncé clairement par les dirigeants, c'est de disputer les playoffs et donc de rester dans les huit premiers. Un défi tout à fait dans les cordes d'une équipe qui compte à mi-parcours dix-sept points d'avance, soit plus de cinq victoires, sur Epinal, classé en neuvième position.

Les Boxers retrouvent Amiens pour la troisième fois de la saison. - Maxppp
Les Boxers retrouvent Amiens pour la troisième fois de la saison. © Maxppp - MaxPPP

A vrai dire, on voit mal ces Boxers là s'effondrer subitement au cours d'une phase retour qui proposera 22 rendez-vous en trois mois ! Bordeaux a pour lui sa solidité, la meilleure défense du championnat (42 buts encaissés), le gardien le plus efficace, Sébastien Ylönen qui tourne à 94,3% d'arrêts, plusieurs internationaux rompus aux joutes de la Ligue Magnus et un entraîneur expérimenté.

A ceux qui aimeraient que les Boxers aillent plus vite que la musique, Philippe Bozon répond qu'il faut du temps pour assimiler ses systèmes et répète depuis cet été que dans une saison marathon forcément faite de hauts et de bas, c'est la régularité qui fera la différence. L'entraîneur va donc demander ce mardi à son équipe de remettre l'ouvrage sur le métier face aux Gothiques d'Amiens (7ème). En sachant que cette phase retour doit lui permettre de gagner en automatismes, en efficacité et de monter en puissance avant les playoffs qui marqueront le début d'un nouveau championnat. Celui qu'il faudra essayer de remporter.

Partager sur :