Tous les sports

Hockey sur glace - Boxers de Bordeaux : la Ligue Magnus, c'est bien, y rester c'est mieux

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde samedi 4 avril 2015 à 8:00

Le noyau dur de l'équipe devrait être conservé.
Le noyau dur de l'équipe devrait être conservé. © Radio France

Les hockeyeurs bordelais fêteront samedi (18h15) avec leurs supporters le titre de champion de D1 décroché jeudi. Mais ça fait un moment que les dirigeants travaillent en coulisses pour ne pas simplement faire de la figuration dans l'élite.

C'est toujours comme ça après une montée. Une fois les effluves de la fêtes retombées, le plus dur commence . Car la Ligue Magnus, c'est beau, c'est prestigieux mais c'est surtout très difficile.

Les Boxers vont devoir se faire une place dans l'élite (quatorze clubs) et ce n'est pas une mince affaire. Lyon , qui avait écrasé la saison dernière, remportant d'ailleurs la finale 3-0 face à Bordeaux, a eu toutes les peines du monde à se maintenir et s'est sauvé lors d'un playdown face à Caen.

Vers une hausse de 25 % du budget

Le budget, qui devrait être clôturé à un million d'euros fin avril, va être augmenté. Le club espère atteindre 1,3 millions , ce qui le situerait dans la moyenne de la division.

Quel visage pour les Boxers la saison prochaine ? - Radio France
Quel visage pour les Boxers la saison prochaine ? © Radio France

Il y aura d'un côté l'augmentation "mécanique" des subventions des collectivités suite à l'accession au plus haut niveau national. de l'autre celle des sponsors . Les Boxers comptent aujourd'hui plus de cent partenaires. Un petit effort financier leur sera logiquement demandé (sachant que l'exposition médiatique sera plus forte avec des matches diffusés à la télévision et sur internet) et le club espère en attirer une vingtaine de plus.

Il peut aussi compter sur des recettes guichets non négligeables avec une patinoire Mériadeck qui n'a pas désemplit cette saison. La campagne d'abonnements sera lancée prochainement .

Le public de Mériadeck est l'un des plus fidèles de France, Ligue Magnus comprise. - Radio France
Le public de Mériadeck est l'un des plus fidèles de France, Ligue Magnus comprise. © Radio France

Sportivement, la belle saison régulière a permis aux dirigeants d'avancer assez tôt sur le dossier. Ils ont même reçu pas mal de sollicitations de joueurs tentés par le projet bordelais.

Le téléphone sonne et ça ne fait que commencer

Le club maintient sa confiance à son coach Martin Lacroix qui avait prolongé pour trois saisons l'été dernier. Le Québecois a permis aux Boxers de franchir le palier sur lequel ils butaient depuis neuf ans. Il va donc continuer l'aventure.

Côté effectif, pas de révolution à attendre. On va s'appuyer sur le noyau dur de l'équipe actuelle même si le départ de Francis Desrosiers va laisser un vide qu'il va falloir combler.

Francis Desrosiers, attaquant des Boxers de Bordeaux. - Radio France
Francis Desrosiers, attaquant des Boxers de Bordeaux. © Radio France - Pierre Breteau

Parmi les joueurs les plus "bankable", il y a le cas Sebastian Ylönen . La saison exceptionnelle du jeune gardien n'est pas passée inaperçue mais l'intéressé à confirmé à France Bleu Gironde son souhait de rester au club. Les deux parties devraient s'entendre.

Pour l'instant, seul Thomas Decock est toujours sous contrat . Le staff et les dirigeants vont donc prochainement procéder à une série d'entretiens individuels pour convaincre les uns de rester et les autres de laisser la place aux recrues. Car pour être compétitif à l'étage du dessus, le club va devoir aller chercher des joueurs rompus aux joutes de la Ligue Magnus. Un crève-coeur indispensable pour poursuivre son ascension.

Thierry Parienty : "A partir du moment où on y est, on veut durer"