Tous les sports

Hockey sur glace - D1 : les Boxers impatients de se frotter aux Scorpions de Mulhouse

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde mercredi 5 février 2014 à 7:00

Le match sera sans doute plus serré qu'à l'aller.
Le match sera sans doute plus serré qu'à l'aller. © C.Nini

Bordeaux a l'occasion de consolider définitivement sa deuxième place au classement. Pour cela, il faut aller s'imposer samedi à Mulhouse, chez des Scorpions qui n'ont pas oublié la gifle reçue au match aller.

C'était un soir de grâce sur la glace de Mériadeck . Le 10 novembre dernier, sous les yeux de Serge le lama, les Boxers avaient pulvérisé l'armada mulhousienne 8 buts à 1. Un match référence qui avait convaincu les hockeyeurs bordelais qu'ils pouvaient lutter à armes égales avec les meilleurs du championnat.

Trois mois plus tard, Bordeaux a confirmé qu'il faudrait compter avec lui cette saison et se présente à la patinoire de l'Illberg avec de sérieux arguments. Sept victoires lors des huit derniers matches et deux succès dans les derbys face à Nantes (2-1) et Anglet (5-4ap) ont montré la capacité de cette équipe à faire basculer les rencontres en sa faveur.

Les Scorpions de Mulhouse voudront prendre leur revanche. - Aucun(e)
Les Scorpions de Mulhouse voudront prendre leur revanche.

Raphaël Larrieu : "On a une équipe extrêmement dense"

À Mulhouse, 3e avec un point de moins mais un match en plus, les Boxers se savent attendus dans ce duel pour la deuxième place qui offrira à son vainqueur l'avantage de la glace lors d'éventuelles retrouvailles en demi-finale .

"Tout le monde est déjà en mode play-off et tout se joue sur des détails." — Raphaël Larrieu

La pression est sur les Alsaciens qui sont dans l'obligation de gagner alors que pour Bordeaux, une défaite ne serait pas catastrophique dans la mesure où les joueurs de Martin Lacroix disputeront leurs quatre derniers matches de la saison régulière (Reims, Annecy, Neuilly, Nice) à domicile.

Mais dans l'optique des play-offs, Bordeaux aura tout intérêt à marquer son adversaire au cas où les routes se croiseraient à nouveau au printemps.

Et si on se retrouvait en demi-finale ? - Aucun(e)
Et si on se retrouvait en demi-finale ?

Raphaël Larrieu : "On s'attend à énormément d'agressivité"