Tous les sports

Hockey sur glace - D1 : Les Boxers à Lyon pour démarrer la finale du bon pied

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde samedi 29 mars 2014 à 7:00

Troisième confrontation de la saison entre les Boxers et Lyon.
Troisième confrontation de la saison entre les Boxers et Lyon. © C.Nini

S'ils sont loin d'être les favoris de la finale du championnat de France de 1ère division, les hockeyeurs bordelais ne vont pas offrir le billet pour la Ligue Magnus à leur adversaire. Dans une finale au meilleur des cinq matches, Bordeaux espère faire un coup à l'extérieur dès ce week-end.

Les Boxers vont poser les patins sur la glace de la patinoire Charlemagne avec l'idée d'aller faire un coup . Deuxièmes de la phase régulière, battus deux fois par Lyon, les hockeyeurs bordelais entament donc la finale avec deux rencontres à l'extérieur samedi (20h) et dimanche (17h30).

Le risque est réel de se retrouver mené 2-0 et sous pression à l'issue de ce week-end mais le paradoxe de cet avantage prétendu, c'est que le moindre accroc mettrait une pression énorme sur le favori lyonnais.

Martin Lacroix : "En finale, tu dois te transcender"

Si Lyon semble mieux outillé, plus expérimenté et plus fort dans ses lignes , les Boxers ont les moyens de lui mettre des bâtons dans les roues. L'idée c'est d'empêcher cette équipe de jouer et de tomber dans une euphorie offensive qu'il est souvent impossible à endiguer.

"Une finale en 5 matches, c'est long. L'équipe qui montera, c'est celle qui doutera le moins" — Mickaël Gasnier, gardien des Boxers

Quitte à renier quelques principes, Bordeaux a donc a priori intérêt à fermer le jeu , à ne pas s'exposer, pour gripper la mécanique lyonnaise.

Mickaël Gasnier a remplacé au pied levé Sebastian Ylönen dans ces playoffs. - Aucun(e)
Mickaël Gasnier a remplacé au pied levé Sebastian Ylönen dans ces playoffs.
Car les Boxers savent qu'un succès dans le Rhône les mettrait en ballottage favorable avant de recevoir les Lyonnais à deux reprises mardi et mercredi dans le chaudron de Mériadeck.

Battu en finale par Brest la saison dernière, Lyon est bien décidé à saisir sa chance . Le club a bâti un projet sur trois ans pour rejoindre l'élite du hockey français. Il est dans les temps de passage mais aussi conscient qu'il n'est pas à l'abri d'une mauvaise surprise.

Sébastien Berthet : "On avance mieux armé et mieux préparé"

 

Mickaël Gasnier : "Lyon doit monter et ça peut jouer dans les têtes"