Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Hockey sur glace : l'agenda de Philippe Bozon va se remplir

lundi 7 mai 2018 à 15:36 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Nouveau patron de l'équipe de France à l'issue du Mondial, Philippe Bozon conserve son poste à la tête des Boxers de Bordeaux. Une double casquette mais aussi une double dose de travail.

Philippe Bozon, futur sélectionneur de l'équipe de France.
Philippe Bozon, futur sélectionneur de l'équipe de France. © Maxppp - Maxppp

Philippe Bozon a tout intérêt à faire le plein d'énergie pendant ses vacances. Car ensuite, tout va s'accélérer pour le Chamoniard. En plus d'assurer la préparation, de diriger l'équipe girondine pendant les 44 matches de la phase régulière puis pendant les playoffs que le club est bien décidé à disputer pour la troisième année d'affilée, le nouveau sélectionneur sera donc mobilisé pendant les périodes internationales. 

"J'avais encore un an de contrat, a-t-il précisé à nos confrères de L'Equipe, je suis en train de préparer cette nouvelle saison. Cela fera une charge de travail importante avec l'équipe de France mais ô combien motivante."

C'est quelqu'un qui travaille beaucoup, qui vit hockey, qui transpire hockey. Il aura un peu moins de jours de repos — Thierry Parienty, président des Boxers de Bordeaux

"Pour cette saison, on ne change pas de fonctionnement, explique le président des Boxers Thierry Parienty, si ce n'est que pendant les trêves internationales, où d'habitude nos joueurs sont en congés, Philippe Bozon travaillera. C'est quelqu'un qui travaille beaucoup, qui vit hockey, qui respire hockey. Il aura un peu moins de jours de repos."

Dix jours en novembre, dix jours en décembre et dix jours en février, ce seront a priori ses parenthèses bleues avant le championnat du monde 2019 qui aura lieu du 3 au 19 mai en Slovaquie, à une période où les hockeyeurs de la Ligue Magnus ont rangé les patins. 

S'il n'y aura donc pas de changements majeurs dans le quotidien du club, la question se pose de savoir ce qui se passera ensuite.  Comment Philippe Bozon va-t-il encaisser cette double charge de travail ? Voudra-t-il, sur la durée, cumuler les fonctions ? 

Philippe Bozon dévoilera son programme à l'issue du Mondial qui se dispute en ce moment au Danemark. - Radio France
Philippe Bozon dévoilera son programme à l'issue du Mondial qui se dispute en ce moment au Danemark. © Radio France - Justine Hamon

"Il y aura des discussions mais on prendra le temps, assure le président girondin. Ca nous laisse neuf bons mois pour un peu mieux appréhender la situation." Avec le risque de le voir partir ? "Je n'en sais rien, répond Thierry Parienty. Si ça fonctionne bien, peut-être qu'il n'y aura pas de changements. Peut-être que lui ne le souhaitera pas non plus. De toutes façons, l'équipe de France, c'est l'équipe de France. Prenons ça du bon côté. C'est plutôt une bonne nouvelle, pour lui comme pour nous."

Thierry Parienty : "Si ça fonctionne bien..."

Des questions auxquelles Philippe Bozon lui même n'a sans doute pas encore aujourd'hui les réponses. Le nouveau patron des Bleus en dira un peu plus à la fin du Mondial danois, horizon vers lequel il a déjà renvoyé les journalistes.