Sports

Hockey sur glace | Ligue Magnus : le "Gamyo" d'Épinal à l’aise dans ses patins

Par Laurent Pilloni, France Bleu Sud Lorraine lundi 11 janvier 2016 à 15:27

Les "Gamyos" devront bien négocier ce début d'année.
Les "Gamyos" devront bien négocier ce début d'année. © Maxppp

Avec neuf matchs au programme en janvier, les «Gamyo», deuxième du championnat poursuivent leur marathon ce mercredi 13 janvier (20h15) à Poissompré face au troisième, Rouen.

Les Hockeyeurs d’Épinal (les Gamyo) ont débuté la nouvelle année par deux succès (face à Angers, 7-2 et à Strasbourg, 3-4). Ils visent la passe de trois ce mercredi (20h15) à domicile contre Rouen qu’ils devancent au classement.

Un parcours remarquable 

Le vivre ensemble fonctionne à plein dans la famille des «Gamyo». Avec 15 victoires sur 17 matchs disputés depuis l’ouverture du championnat, le bilan est pour l’instant remarquable. Qui l’eut cru ? Les «Gamyos» ont frôlé la relégation administrative l’été dernier. Ces turbulences estivales ont sans aucun doute motivé davantage la formation entraînée par l’ex-international français, Stéphane Barin :

Ces aléas nous ont incontestablement boosté. Après ces événements, il a fallu beaucoup parler avec les joueurs pour les garder sous pression.»

Le message du coach est bien passé au sein d’un effectif qui possède une grande envie de porter ce maillot orange. Soutenus par un nombreux public à domicile (3.500 en moyenne) et une colonie de 150 supporters à l’extérieur, les «Gamyo» sont attachés à récompenser leurs fidèles aficionados : 

Notre public est extraordinaire, peu de clubs en France peuvent se vanter d’en avoir un comme le nôtre. Il est le septième homme et c’est grâce à lui que nous avons les jambes pour bien finir les matchs.»

Une motivation que les Spinaliens ne devront pas lâcher. Il reste neuf oppositions avant la fin de la saison régulière et ce mois de janvier s’annonce charnière : 

Ce début d’année, Il faut bien le négocier. Il conditionne la suite de la saison. Si nous voulons rester dans le top quatre et bénéficier de l’avantage du terrain lors des playoffs, nous devons garder cet état d’esprit.»

Ce mercredi, la venue du troisième, Rouen n’autorise aucun écart. Invaincu sur sa glace en championnat, le «Gamyo» devra une nouvelle fois sortir le grand jeu devant ses supporters, pour que la patinoire de Poissompré reste toujours une citadelle imprenable.

Partager sur :