Tous les sports

Hockey sur glace - Ligue Magnus : les Boxers de Bordeaux passent au révélateur Grenoble

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde vendredi 23 septembre 2016 à 4:00

Grenoble vient de frapper fort en s'imposant mardi à Epinal (1-2)
Grenoble vient de frapper fort en s'imposant mardi à Epinal (1-2) © Maxppp - ©J.Humbrecht - Vosges Matin

Vainqueurs de leurs trois premières rencontres, les hockeyeurs bordelais ont rendez-vous ce vendredi (20h) sur la glace des Brûleurs de Loup. Déplacement périlleux chez une équipe iséroise lancée dans un contre la montre. Un vrai test.

Ne vous fiez surtout pas au classement qui voit Grenoble pointer à l'avant-dernière place de la Ligue Magnus après trois journées. Le club isérois a en effet été sanctionné cet été de six points de pénalité par la commission de contrôle et de gestion.

Quatrièmes de la phase régulière la saison passée, sortis en quart de finale par Rouen le futur champion, les Brûleurs de Loup ont donc entamé une course à handicap pour rallier à temps les playoffs. Ils comptent pour l'instant deux victoires à l'extérieur, la dernière, probante mardi, sur la glace du Gamyo Epinal (1-2).

Souviens toi novembre dernier

Face à un concurrent direct, ils ne doivent pas se rater à domicile d'autant que leur première sortie au Pôle Sud s'est soldée par un revers (0-1) face aux Ducs d'Angers. Une patinoire où les Bordelais avait pris une bonne claque (7-2) en novembre dernier.

Le "Grenoblois" Stephan Tartari, manageur général des Boxers de Bordeaux.  - Radio France
Le "Grenoblois" Stephan Tartari, manageur général des Boxers de Bordeaux. © Radio France - Damien Gozioso

Stpehan Tartari : "On reste en alerte, ça travaille fort"

Les Boxers savent donc où ils mettent les patins. Ils savent aussi qu'il leur reste du travail. Les trois succès (Lyon, Morzine, Amiens) décrochés ont permis d'installer une dynamique et de donner de la sérénité mais les joueurs de Philippe Bozon ont gagné à chaque fois sur la plus petite des marges. Suffisant pour rester sur leurs gardes.

Un succès en Isère confirmerait que le crû 2016-17 a un rôle à jouer même si les Bordelais n'auront pas atteint ce vendredi soir le dixième d'une phase régulière marathon avec 44 matches au programme. Autant dire que le chemin sera long et qu'il faudra, quel que soit le résultat, remettre dès dimanche le couvert à Mériadeck face à Dijon.

Partager sur :