Tous les sports DOSSIER : Martin Fourcade, le biathlète des records

INTERVIEW - Martin Fourcade : "Très satisfait des réponses apportées par la fédération internationale"

Par Paul Bohec, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu Roussillon dimanche 22 janvier 2017 à 18:46

Martin Fourcade, le leader de la Coupe du monde de biathlon, a pêché au tir debout ce week-end à Antholz, en Italie.
Martin Fourcade, le leader de la Coupe du monde de biathlon, a pêché au tir debout ce week-end à Antholz, en Italie. © Maxppp -

Leader incontesté de la Coupe du monde de biathlon, le Français Martin Fourcade revient sur son week-end de compétition à Antholz (Italie) où il a terminé 2e de l'individuelle et 5e de la mass-start. Un week-end marqué par la gronde des biathlètes autour du dopage. Questions - Réponses.

Sur la mass-start de dimanche et le week-end à Antholz

"La course de dimanche est mitigée avec un début de course très positif et une fin qui l'est un peu moins. Malgré tout, le bilan du week-end reste satisfaisant avec un podium et une 5e place. Je suis content même si ça aurait forcément été mieux avec une victoire. On ne peut pas être performant à tous les coups et mon tir debout m'a joué des tours sur ces quelques jours de compétition. Ça me donne de bonnes pistes de travail avant les mondiaux".

Sur la pause jusqu'aux championnats du monde

"Le programme, c'est d'abord du repos à la maison. Je retourne en France dans la nuit de dimanche à lundi et ensuite je vais profiter de ma petite fille et de ma famille quelques jours pour me reposer mentalement. Ensuite, il y aura le retour à l'entraînement en fin de semaine, d'abord en France puis en Italie pour préparer de la meilleure des manières les mondiaux".

Sur ses principaux concurrents

"Je sais qu'ils vont être très performants. Je n'en n'attendais pas moins d'eux : je le dis depuis le début de la saison. Après, j'ai encore prouvé ce week-end qu'à mon meilleur niveau, je suis capable de les battre. Je sais que sur les mondiaux, je peux m'imposer. Il faudra que je sois au meilleur de ma forme et de mon tir et ça c'est le jour des courses qu'on le saura".

Sur ses objectifs aux mondiaux

"L'objectif, ce n'est pas de tout rafler. C'est d'abord de faire des courses à mon niveau, de faire du mieux possible et de ramener un titre bien sûr. Je n'ai pas de pression à ce niveau là, des médailles, j'en ai déjà à la maison et j'y vais pour faire quelque chose de nouveau : pour me faire plaisir. Pas pour battre un record et impressionner tout le monde".

Sur les discussions avec la fédération internationale concernant le dopage

"Les réponses n'étaient pas satisfaisantes samedi soir, elles l'étaient dimanche. Je suis très satisfait de la décision qui a été prise par la fédération internationale (n.d.l.r : Tenue d'un congrès extraordinaire avant les mondiaux pour revoir les règlements). C'est bien qu'il y ait eu cette réaction de leur part. C'était l'objectif de tout le monde : que ce ne soient pas des sujets qui ressortent pendant les mondiaux. Moi j'aimerais à ne plus avoir à en parler d'ici la fin de la saison".