Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

Izbac, la société girondine qui crée des masques de sport

-
Par , France Bleu Gironde

Izbac, la marque sportive située à Artigues-près-Bordeaux crée un masque qui permet de respirer pendant l'effort. Un produit personnalisable qui répond à un cahier des charges précis pour certifier sa qualité.

Guénaël Luöng montre l'intérieur du masque du sport d'Izbac, qu'il utilise aussi pour tous les jours
Guénaël Luöng montre l'intérieur du masque du sport d'Izbac, qu'il utilise aussi pour tous les jours - Société Kombay

Très attendu, le masque de sport se démocratise enfin. Après Salomon et Décathlon, qui ont sorti leurs propres modèles, Izbac se lance aussi dans la conception de ce produit. Cette marque appartient à l'entreprise familiale Kombay, située à Artigues-près-Bordeaux et spécialisée dans la communication sportive. Elle a été fondée il y a dix ans par deux frères, Guénaël et Lénaïc Luöng Marin. Alors que la reprise du sport amateur est pressentie pour le déconfinement, ils ont créé un masque personnalisable, utilisable pour la pratique sportive. Le produit est fabriqué en polyester, une matière que l'on retrouve régulièrement dans les survêtements, les shorts et les maillots. Les sangles sont réglables. A l'intérieur, une coque de type silicone permet de maintenir le masque sur notre visage et de tenir éloigné le tissu de la bouche, pour mieux respirer pendant l'effort. 

Des qualités certifiées 

Le masque possède un label décerné par l'Afnor (Association française pour la normalisation), obtenu parce qu'il répond à un cahier des charges précis. Établi le 13 février en accord avec le ministère des Sports, il filtre sainement l'air alors que l'effort doit pouvoir être pratiqué à haute intensité, et ce jusqu'à 10 lavages. Sur ce point, l'un des deux frères, Guénaël Luöng, est confiant : "Le notre dépasse cette limite et peut être lavé trois fois plus" estime-t-il. Si Izbac a pu présenter aussi rapidement ces nouveaux modèles, c'est parce que des masques à usages quotidiens étaient déjà vendus par la société. Ils se sont alors appuyés sur les mêmes caractéristiques : "L'année dernière, nous avons vendus à des mairies, des associations et des zoos près de 300 000 pièces", poursuit l'ancien sportif professionnel. Alors que la crise sanitaire a durement frappé le monde du sport, l'entreprise a doublé son chiffre d'affaire par rapport aux années précédentes. 

Un pari sur la reprise 

Mais aujourd'hui, l'enjeu est différent. La marque attend avec impatience les annonces du gouvernement. La reprise du sport amateur pourrait se faire avec ou sans masque. Et si c'est la dernière option qui est privilégiée, alors l'entreprise se retrouverait avec des commandes de trop. Mais sur ce point, Guénaël Luöng est aussi serein : "Je pense que le masque fera encore partie de nos vies pour un bon moment. Et je vois mal le sport s'en passer au moins sur les premières semaines. Bien sûr, tout ce que je souhaite c'est qu'on puisse reprendre plus rapidement, et que l'on n'en ait besoin le moins longtemps possible !". L'entreprise peut aussi compter sur la reprise pour lui permettre de revendre des produits plus classiques, comme des maillots et des survêtements. Les masques sont disponibles sur le site d'Izbac, et peuvent être livrés sous trois semaines. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess