Tous les sports

J-2 avant le championnat du monde de boxe : Christopher Sebire "masque la pression"

Par Paul Barcelonne, France Bleu Picardie jeudi 20 octobre 2016 à 6:40 Mis à jour le jeudi 20 octobre 2016 à 10:02

Martin Antonio Coggi, Guillaume Duflot (vice-président chargé des sports à Amiens Métropole) et Christopher Sebire lors de la conférence de presse ce mercredi
Martin Antonio Coggi, Guillaume Duflot (vice-président chargé des sports à Amiens Métropole) et Christopher Sebire lors de la conférence de presse ce mercredi © Radio France - Paul Barcelonne

Ce mercredi avait lieu à Amiens la conférence de presse de présentation du championnat du monde WBF des super-légers. Il opposera samedi soir, au Cirque Jules Verne, l'Amiénois Christopher Sebire (FRA) à Martin Antonio Coggi (ARG). La pression monte.

J-2. Ce mercredi avait lieu à Amiens la conférence de presse de présentation du championnat du monde WBF des super-légers. Il opposera samedi, au Cirque Jules Verne d'Amiens, le Français Christopher Sebire (24 victoires, 9 défaites, 1 nul) et l'Argentin Martin Antonio Coggi (33 victoires, 6 défaites, 3 nuls).

"J'attends... Il y a un peu de pression, mais je la masque" - Christopher Sebire

Tendu mais "confiant", Christopher Sebire est resté calme, sans cacher que l'excitation montait. "Il y a de l'attente, mais je suis prêt, ça va" répond-il à ceux qui s’inquiètent de son état d'esprit. Prêt dès le mois de Mai - le combat était initialement prévu en Juin, au Coliséum - l'Amiénois va disputer sa première chance mondiale. "Il y a un peu de pression, mais je la masque. On n''a plus le choix. La boxe c'est 70% dans la tête". Déjà au poids réglementaire (63,5kg), Christopher Sebire s'est entraîné en région parisienne aux côtés du préparateur physique Brice Cita et des professionnels Maxime Beaussire et Franck Petitjean. "Il est prêt, on a bien étudié son adversaire en vidéos sur internet" conclut son entraîneur Jérôme Fouache.

Découvrez le reportage de France Bleu Picardie à l'issue de la conférence de presse

"Je suis le petit prince" - Martin Antonio Coggi

Martin Antonio Coggi a laissé un mot en Français sur l'affiche officielle du combat - Radio France
Martin Antonio Coggi a laissé un mot en Français sur l'affiche officielle du combat © Radio France - Paul Barcelonne

Fidèle à la réputation des boxeurs Argentins, Martin Antonio Coggi, lui, est apparu souriant, détendu... Voire même provoquant en conférence de presse. "C'est mon rêve" s'est exclamé le natif de Buenos Aires, en effleurant la ceinture mondiale WBF des super-légers. Martin Antonio Coggi, qui n'a boxé qu'une seule fois en Europe, porte l'héritage familial : en 1989, déjà au Cirque Jules Verne à Amiens, son père avait combattu, sous ses yeux. Il n'avait que 6 ans. "Je suis le petit prince" écrit-il en Français sur l'affiche officielle du combat.

De gauche à droite : Jérôme Fouache (entraineur), Christopher Sebire, Guillaume Duflot (vice-président chargé des sports à Amiens Métropole), Martin Antonio Coggi et son père Juan Martin Coggi - Radio France
De gauche à droite : Jérôme Fouache (entraineur), Christopher Sebire, Guillaume Duflot (vice-président chargé des sports à Amiens Métropole), Martin Antonio Coggi et son père Juan Martin Coggi © Radio France - Paul Barcelonne

Six combats amateurs et un autre combat professionnel sont aussi au programme à partir de 20h samedi, avec l'amiénois Ouissam Hattab. Quelques places sont encore disponibles dans les points de vente habituels.

Partager sur :