Tous les sports

Jeux Olympiques : le manchois Eric Delaunay échoue aux portes de la finale du skeet

Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Cotentin samedi 13 août 2016 à 21:33

Le manchois Eric Delaunay est passé à une place de la finale du skeet aux Jeux Olympiques de Rio.
Le manchois Eric Delaunay est passé à une place de la finale du skeet aux Jeux Olympiques de Rio. © Radio France - Lucie Thuillet

Le tireur manchois Eric Delaunay est passé à une place seulement de la finale du skeet, une discipline du ball-trap, aux Jeux Olympiques de Rio. Il termine 7e à l'issue des barrages alors qu'il n'y avait que six places en finale. Lui et ses proches se sont confiés à France Bleu Cotentin.

Il est passé à un cheveu de la finale. Le tireur manchois Eric Delaunay ne décrochera finalement pas de médaille aux Jeux Olympiques de Rio. Vendredi, il s'est hissé à la 6e place des qualifications. Ce samedi, il est encore arrivé 6e mais à égalité avec quatre autres tireurs. Il a donc du disputer les barrages. Il a finalement terminé 7e alors qu'il n'y avait que six places.

Le Saint-Lois nous a confié sa déception : "Echouer à la mort subite, aux portes de la finale, c'est difficile. Il ne me manquait rien en qualifications pour entrer en finale, un plateau seulement ! Finalement je suis en barrage, il y a deux places pour cinq tireurs et ce n'est pas passé pour moi. Les barrages, c'est vraiment les tirs au but, la roulette russe, il faut être le meilleur sur le moment et là certains ont été plus forts que moi, c'est comme ça".

Déception aussi pour son premier entraîneur de skeet Gaël Maine, qui était en route pour suivre la finale à Saint Lô quand il a appris l'élimination de son ami : "C'est une grosse déception ! Tout au long de la saison on l'a vu monter crescendo, je m'entraînais encore avec lui la semaine dernière et je sentais qu'il avait la tête, l'esprit, le mental pour aller chercher une médaille".

Objectif Tokyo 2020

De la déception mais aussi beaucoup de points positifs pour Eric Delaunay : "Je finis 7e donc je suis quand même content de faire un bon score et d'être dans les dix premiers mondiaux, c'est pas si mal ! Mais il me faudra quelques jours et quelques semaines pour digérer tout ça". 

Sa compagne Stéphanie Ratel est aussi très déçue mais elle éprouve beaucoup de fierté. "C'est déjà extraordinaire d'avoir participé aux Jeux Olympiques (en 2012 à Londres il ne s'était pas qualifié pour les JO, N.D.L.R.) et puis le résultat n'est pas là mais on est fiers de lui et puis on verra dans quatre ans !"

Les Jeux Olympiques de Tokyo dans quatre ans, c'est donc le nouvel objectif d'Eric Delaunay. D'ici là le Saint Lois va rentrer dans la Manche mardi, histoire de se remettre de toutes ses émotions. Le manchois qui se dit "heureux des Jeux mais aussi content de rentrer !".

La déception du tireur manchois Eric Delaunay après avoir échoué à une place de la finale du skeet aux Jeux Olympiques de Rio.