Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tokyo 2021 : jeux olympiques et paralympiques

Jeux olympiques : le sport français au soutien du kayakiste alsacien Guillaume Burger

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

De nombreux sportifs français apportent leur soutien à Guillaume Burger. Le kayakiste originaire de Lampertheim s'est qualifié pour les JO de Tokyo, avant que la Fédération internationale ne lui retire son billet à cause d'une erreur administrative, qu'elle a elle-même commise.

Le kayakiste Guillaume Burger
Le kayakiste Guillaume Burger - Club de Saint Grégoire

Plusieurs personnalités du sport français ont affiché  leur soutien sur les réseaux sociaux à Guillaume Burger, dont la qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo a été invalidée par la Fédération internationale.

Le kayakiste, originaire de Lampertheim et désormais licencié à Saint-Grégoire en Ille-et-Vilaine, avait décroché son billet pour les JO, en finissant deuxième d'une course à Szeged en Hongrie.

Mais le lendemain, la fédération internationale lui a retiré sa qualification à cause d'une erreur administrative, qu'elle a pourtant commise elle-même (l'équipe de France n'était pas en mesure d'obtenir une place pour les JO dans la course en question). Elle a attribué le ticket olympique à un athlète norvégien, arrivé troisième.

#soutienburger

L'ascenseur émotionnel et les malheurs de Guillaume Burger ont ému plusieurs sportifs français, qui lui apportent ces derniers jours leurs soutien sur les réseaux sociaux, à travers notamment des messages sur twitter. Ils ont choisi le hashtag #soutienburger et #respectathlete, ainsi qu'un petit clin d'œil avec un dessin des anneaux olympiques, et un hamburger en guise de cinquième anneau.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le marcheur Yohann Diniz, l'escrimeuse Astrid Guyart, la snowboardeuse Marie Martinod, la basketteuse Emilie Gomis ou encore la championne de taekwondo Glawdys Epangue ont notamment posté des messages de soutien au kayakiste bas-rhinois. 

"Ça fait chaud au cœur, se réjouit Guillaume Burger. C'est la continuité de ce que je vis depuis le début. Tous les athlètes qui étaient présents à la compétition en question m'ont fait part de leur incrédulité. Maintenant, je vois des sportifs bien éloignés du kayak, même certains que je n'ai jamais eu la chance de croiser, qui me soutiennent. Martin Fourcade m'a envoyé un message, il y en a des dizaines et des dizaines. Ça montre que l'équipe de France et le fameux esprit bleu, ce n'est pas que des expressions en l'air. Ça me renforce dans le sentiment que je suis dans mon droit et qu'une sélection olympique, ça paraît une évidence".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un courrier au CIO, avant une tentative de conciliation et en dernier recours la saisine du TAS ?

Le Comité national olympique et sportif français, la Fédération française de canoë-kayak et même la fédération internationale qui a pourtant commis cette incroyable erreur administrative, ont envoyé il y a une semaine un courrier au Comité international olympique pour essayer d'obtenir la qualification du Français pour les JO de Tokyo (et du Norvégien aussi au passage). 

Cette procédure étant exceptionnelle, Guillaume Burger ne sait pas si le CIO va répondre à ce courrier. Il a expliqué à France Bleu Alsace que les prochaines étapes seraient d'abord une tentative de conciliation avec le CIO, avant le dernier recours, si nécessaire, la saisine du Tribunal arbitral du sport.

Le kayakiste de Lampertheim a encore un autre espoir de figurer dans la liste des sélectionnés français pour les JO, grâce à sa grande forme du moment (il participe la semaine prochaine aux championnats d'Europe à Poznan en Pologne). La France a en effet validé trois quotas pour Tokyo (dont certains en 2019 !) et les athlètes qui ont décroché ces qualifications ne sont pas obligatoirement ceux retenus ensuite par la Fédération pour les JO. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess