Tous les sports

Jeux paralympiques : l'as du tennis de table rémois Lucas Créange en quête d'une médaille

Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne mardi 6 septembre 2016 à 19:07

Lucas Créange ici à l'entraînement à l'Olympique rémois tennis de table.
Lucas Créange ici à l'entraînement à l'Olympique rémois tennis de table. © Radio France - Sophie Constanzer

Deux sportifs de la Marne et des Ardennes participent aux Jeux paralympiques de Rio qui débutent ce mercredi 7 septembre : Céline Gerny en équitation et Lucas Créange en tennis de table. A 23 ans, le joueur de l'Olympique rémois tennis de table vise une médaille pour ses premiers Jeux.

L'objectif du rémois Lucas Créange est assez clair à Rio... "C'est au moins avoir une médaille et si je peux en avoir une en or, si je peux être champion paralympique, je m'en priverai pas", voilà c'est dit. Licencié à l'Olympique rémois tennis de table, Lucas Créange participe à ses premiers Jeux paralympiques, dans la catégorie sport adapté en raison de son autisme. Et il a réussi la prouesse de se qualifier pour Rio en 6 mois seulement. "Les autres ont eu quand même 3 ans pour se qualifier, Lucas a eu que 6 mois, donc derrière il a du faire toutes les sorties internationales qu'il pouvait avoir en 6 mois...", souligne son entraîneur Cristophe Canat.

4 médailles d'or aux derniers championnats du monde de tennis de table sport adapté

Et la performance de Lucas Créange ne s'arrête pas là, explique son entraîneur : "à chaque fois qu'il est sorti, il a ramené une médaille". En septembre 2015, Lucas Créange a été sacré champion du monde de tennis de table sport adapté en simple, en double, en double mixte et par équipe. Carton plein donc : 4 médailles! Aux Jeux paralympiques de Rio, le rémois sait qu'il sera face aux meilleurs mondiaux (12 sportifs qualifiés au total en tennis de table sport adapté) et la pression sera peut être plus importante. "Faut que je reste dans ma bulle et pas que je regarde le public, faut que je reste dans ma bulle pour rester concentré sur la compétition...", avoue Lucas Créange.

Le secret de notre as du tennis de table ? le revêtement en picot sur la raquette 

Lucas Créange s'entraîne deux à trois heures par jour en semaine quand il est à Reims. Et sur sa raquette, il a choisi le revêtement en picot. "Ca lui permet d'avoir un jeu de défense qui casse le jeu de l'adversaire, en renvoyant des balles avec des effets imprévisibles pour la plupart des adversaires qu'il a rencontré jusque là... tout le monde pourrait l'avoir mais tout le monde pourrait pas s'en servir"... explique Albert Gauvin, le vice-président de l'Olympique rémois tennis de table. L'Olympique rémois tennis de table avait déjà envoyé un joueur aux jeux paralympiques en 1992.