Tous les sports DOSSIER : Jeux paralympiques de Rio 2016

Jeux Paralympiques : Perle Bouge bronzée !

Par Thibault Vincent, France Bleu Armorique, France Bleu Pays Basque et France Bleu dimanche 11 septembre 2016 à 22:09

Perle Bouge et Stéphane Tardieu médaille de bronze aux Jeux Paralympiques de Rio en aviron deux de couple mixte tronc et bras
Perle Bouge et Stéphane Tardieu médaille de bronze aux Jeux Paralympiques de Rio en aviron deux de couple mixte tronc et bras - France Paralympique - Luc Percival

Perle Bouge, la rameuse de l'Aviron Bayonnais, et Stéphane Tardieu (ACBB) ont pris la 3e place du deux de couple mixte tronc et bras dimanche à Rio, derrière les Britanniques et les Chinois. La Rennaise de naissance, vice-championne olympique 2012, oscille entre déception et fierté.

Perle Bouge est une battante, une compétitrice, qui a su faire face aux accidents de la vie pour transformer son handicap en force au point d'être reconnue aujourd'hui comme l'une des têtes de pont du Sport au Pays Basque nord. Et c'est forte de cet état d'esprit que la rameuse visait naturellement l'or à Rio.

Perle cherche toujours l'Or

Malheureusement pour elle et son fidèle équipier, ils sont tombés sur un os. Et même deux. Un bateau britannique impressionnant cette semaine qui s'est payé le luxe de battre le record du monde en série et monte naturellement sur la plus haute marche. Mais aussi des Chinois qui ont piqué aux Français leur médaille d'argent fétiche.

Perle Bouge et Stéphane Tardieu rament vers la médaille de bronze paralympique à Rio - Aucun(e)
Perle Bouge et Stéphane Tardieu rament vers la médaille de bronze paralympique à Rio - France Paralympique - Luc Percival

Des larmes de déception à la fierté d'une régularité inégalée

Car Perle Bouge et Stéphane Tardieu sont les "Poulidors" de leur discipline. Médaille d'argent paralympique à Londres (2012), quadruple vice-champions du monde (2010, 2011, 2013, 2014), et médaille de bronze mondiale l'an passé. Une régularité qui console l'inconsolable Perle Bouge, en larmes à l'arrivée. Plus que cette place perdue, c'est cet or qui lui file encore et toujours entre les doigts qui cause ses tourments. Même si avec le recul, Perle prend conscience de la portée de ce podium :

Je ne vous cache pas que les larmes sont venus directement (à l'arrivée, ndlr) parce qu'avec l'émotion, il y a aussi de la déception (...) de la tristesse. Et avec le recul on se dit qu'il y en a plein qui auraient aimé l'avoir et qu'on est sur les podiums internationaux depuis qu'on a commencé (...) Et puis se dire que cette médaille c'est aussi celle du Pays Basque, de la Bretagne, de la famille, de tous les gens qui nous encouragent, de tous les Brésiliens qui veulent faire des photos avec nous (...) C'est une belle aventure.
— Perle Bouge

Perle Bouge oscille entre déception d'un or qui lui échappe encore, et fierté d'une médaille paralympique