Tous les sports DOSSIER : Jeux Olympiques de Rio 2016

EN IMAGES - JO 2016 : la France bat son record avec 42 médailles

Par Germain Arrigoni, France Bleu dimanche 21 août 2016 à 22:20 Mis à jour le lundi 22 août 2016 à 10:25

Teddy Riner a glané l'une des 10 médailles d'or pour la France
Teddy Riner a glané l'une des 10 médailles d'or pour la France © AFP - Toshifumi KITAMURA

L'équipe de France est repartie dimanche des JO de Rio avec 42 médailles et bat donc le record de Pékin. Quels sont les Tricolores qui vous ont plu ou déçu lors de ces Jeux ? Francebleu.fr vous livre ses coups de cœurs et ses déceptions.

Avec 42 médailles, la délégation tricolore a battu le record de Pékin 2008 (41 médailles), meilleur bilan de l'après-guerre. Seul regret sans doute : le manque de titres (10). Comme souvent, les Bleus ont collectionné les médailles d'argent (18) et de bronze (14), et les médailles en chocolat pour les quatrièmes places.

  - Aucun(e)
-

Le judo. Ils ont tenu leur rang. Avec d'abord Teddy Riner, évidemment : le porte-drapeau de la délégation tricolore a décroché son deuxième sacre olympique. Chez les femmes, Emilie Andéol a été une surprise en or. Personne n'attendait la judokate à ce niveau (+78kg). Sans oublier Audrey Tcheuméo (-78kg) et Clarisse Agbegnenou (-63kg) en argent. Ainsi que Cyrille Maret en bronze dans la catégorie des moins de 100kg.

La boxe. La "Team Solide" a tenu le choc. Avec 6 podiums sur 10 combattants, la boxe est le pourvoyeur le plus prolifique du clan tricolore avec l'athlétisme lors de ces Jeux. Et parmi les belles performances, Tony Yoka a été sacré en poids-lourd et sa compagne Estelle Mossely en poids léger. Sara Ouramoune (-51 kg) a remporté l'argent tout comme Sofiane Oumiha en poids léger. Souleymane Cissokho (-69kg) et Mathieu Bauderlique (-81 kg) ont terminé sur la troisième place du podium.

Le handball féminin. Avec des médailles d'argent chez les femmes et les hommes. Historique, les Bleues ont glané la première médaille olympique de leur histoire. Elles ont été battues en finale par la Russie (22-19) après un très beau parcours.

L'équitation. Ils ont été au rendez-vous. Avec un titre au concours complet par équipes (Astier, Laghouag, Vallette et Lemoine) et un autre au saut d'obstacle par équipes (Rozier, Staut, Bost et Leprevost), les Français ont porté haut les couleurs tricolores. Sans oublier la médaille d'argent de Nicolas Astier au concours complet individuel.

L'escrime. Les Bleus sont toujours les rois de l'épée par équipes. Daniel Jérent, Yannick Borel, Gauthier Grumier et Jean-Michel Lucenay ont conservé leur titre olympique. Des regrets en revanche pour le fleuret par équipes qui doit se contenter de l'argent après avoir effleuré l'or en finale. Gatuhier Grumier a également eu le bronze en épée.

L'aviron. Cela faisait 12 ans que l'aviron français attendait un sacre olympique ! Pierre Houin et Jérémie Azou ont décroché l'or en deux de couple léger. Le bronze en quatre sans barreur poids léger (Solforsi, Baroukh, Raineau et Colard).

  - Aucun(e)
-

L'athlétisme. Avec 6 médailles (trois en argent, trois en bronze), c'est le plus gros total depuis 1948. Seul point noir : aucun titre olympique. Il y a eu les succès attendus, comme Renaud Lavillenie, champion olympique en titre à la perche et qui a obtenu d'une médaille d'argent, ou Mahiedine Mekhissi qui a arraché une médaille de bronze en 3.000m steeple.

Et certaines médailles valent de l'or à l'image de Christophe Lemaître qui a été le premier français à décrocher une médaille olympique sur le sprint. Le kid d'Aix-les-Bains a pris la 3e place du 200m derrière le maître Usain Bolt et le Canadien Andre De Grasse. En décathlon, Kévin Mayer a pris l'argent en s'offrant une nouveau record de France. Sans oublier Dimitri Bascou, en bronze au 110m haies, et la belle médaille d'argent de Mélina Robert-Michon au lancer du disque.

Le handball masculin. Chez les hommes, les "Experts" ont dû se contenter de la médaille d'argent et ont raté l'occasion de glaner un troisième sacre consécutif après leur défaite face au Danemark (28-26). Tout près d'entrer dans la légende...

Diniz. Il est reparti avec la médaille du courage. Yohann Diniz a terminé 8e du 50km marche après une course folle où le Marnais a été victime de problèmes gastriques et de saignements l'obligeant à être hospitalisé à l'issue de la course pour être réhydraté. Triple champion d'Europe, vice-champion du monde et recordman du monde, Yohann Diniz n'a toujours aucune médaille olympique.

Le canoë et le kayak. Deux disciplines où les breloques tombent toujours ! Denis Gargaud Chanut a été sacré en slalom. Tony Estanguet tient son successeur. En canoë biplace, Gauthier Kauss et Mathieu Péché en bronze après avoir été au pied du podium à Londres. En kayak, Maxime Beaumont a décroché l'argent en monoplace (K1) sur 200m.

La voile. Charline Picon a été sacrée en planche à voile RS:X. La véliplanchiste avait pensé à arrêter après son échec à Londres. Sans oublier le bronze de Pierre Le Coq. Hélène Defrance et Camille Lecointre ont décroché le bronze en 470.

Pentathlon moderne. Médaillée d'argent, Elodie Clouvel a apporté la toute première médaille française dans cette discipline. La française de 27 ans a dit viser le titre en 2020.

Taekwondo. Si elle était venue pour l'or, Haby Niaré est repartie avec l'argent. La n°1 mondiale devient la 6e Française à grimper sur le podium dans ce sport.

Tir à l'arc. Jean-Charles Valladont est allé chercher l'argent en individuel.

Tir. A seulement 20 ans, Jean Quinquampoix a visé l'argent au pistolet. Guère plus vieux (22 ans), Alexis Raynaud a décroché le bronze à la carabine trois positions.

Natation eau libre. Marc-Antoine Olivier est allé décrocher le bronze lors du 10km après un insoutenable suspense.

  - Aucun(e)
-

La natation. Aucun titre olympique pour la première fois depuis 2000 et des déchirements en interne. Hormis la 2e place du relais 4x100m nage libre avec Metella, Gilot, Manaudou et Stravius et l'argent de Florent Manaudou - qui n'est pas parvenu à conserver son titre olympique sur 50m pour un centième -, la natation tricolore a pris l'eau lors de ces Jeux.

A l'image de Yannick Agnel et des polémiques en interne. Le relais 4x200 m, médaillé d'argent à Londres, a implosé. "On a été abandonnés par Yannick, il nous a lâchés", a affirmé l'un des quatre relayeurs Jordan Pothain, furieux de la désertion de son leader, officiellement malade. Réponse dans un tweet de l’intéressé. Ambiance…

Le tennis. On peut également parler de fiasco. Les doubles masculin (Nicolas Mahut/Pierre-Hugues Herbert) et féminin (Kristina Mladenovic/Caroline Garcia) se sont fait sortir dès le premier tour alors qu'ils nourrissaient des ambitions légitimes. En point d'orgue, l'imbroglio autour des tenues des filles qui les a perturbées sur leur premier et à l'issue duquel Mladenovic a violemment chargé la Fédération sur Twitter.

En simple, Kristina Mladenovic, Caroline Garcia et Jo-Wilfried Tsonga sont eux aussi passés à la trappe rapidement. Seul Gaël Monfils a vu les quarts de finale, sorti par Kei Nishikori. Sans oublier Benoît Paire. Battu par Fabio Fognini au 2e tour, il a été exclu de l'équipe de France pour "manquements au règlement".

Le cyclisme sur piste. Quatre ans après l'argent, Baugé, Pervis et Almeida doivent se contenter du bronze en vitesse par équipes. Seul podium après les échecs de Grégory baugé et François Pervis en individuel.

Le VTT. Aucun podium lors de ces JO. Chez les hommes, on attendait Julien Absalon pour un troisième sacre olympique. Dans un jour sans, le Vosgien a terminé 8e. Chez les femmes, Pauline Ferrand-Prévot a abandonné alors qu'elle était championne du monde l'an passé.

Le basket masculin. L'équipe de France a été éliminée en quarts de finale par l'Espagne (92-67). C'était le dernier match de Tony Parker en sélection. De leur côté, les Bleues ont perdu la petite finale contre la Serbie pour échouer au pied du podium.

Le volley. La "Team Yavbou" a dit adieu à son rêve de médaille face au Brésil, futur vainqueur de épreuve. Sacrée championne d'Europe et championne du monde en 2015, la France était très attendue à Rio.

Le foot féminin. Arrivées au pied du podium aux JO de 2012, les Bleues menées par Philippe Bergeroo, visaient une médaille. Elles ont été éliminées dès les quarts par le Canada.

Muller. Déçu par la décision des juges concernant la nageuse Aurélie Muller. Entraînée par Philippe Lucas, elle a terminé deuxième du 10km en eau libre... avant d'être disqualifiée ! Championne du Monde et d'Europe en titre, la Française pensait décrocher l'argent à la touche devant l'Italienne Rachele Bruni mais les juges ont visiblement considéré qu'elle a gêné dans le "sprint final" et l'ont disqualifiée. Dur.

D'où viennent les médaillés français ?

Retrouvez dans notre carte les athlètes français récompensés aux Jeux olympiques et suivis par une ou plusieurs locales du réseau France Bleu. En tête, l'Île-de-France. Avec quatre médailles d'or, deux d'argent et de deux de bronze, la région parisienne est l'endroit où vivent ou s'entraînent le plus grand nombre de médaillés olympiques.

> Notre dossier JO 2016

  - Aucun(e)
-
  - Aucun(e)
-