Tous les sports

JO 2016 : le duo vosgien Klauss/Péché à Rio pour effacer le traumatisme de Londres

Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine lundi 8 août 2016 à 4:00

Gauthier Klauss et Matthieu Péché font partie des favoris pour l'épreuve de canoë slalom biplace
Gauthier Klauss et Matthieu Péché font partie des favoris pour l'épreuve de canoë slalom biplace © Maxppp - Maxppp

Début des Jeux Olympiques de Rio ce lundi pour les deux céistes vosgiens Gauthier Klauss et Matthieu Péché en canoë slalom biplace. Arrivés à la quatrième place à Londres en 2012, ils s'élancent au Brésil avec comme objectif la médaille d'or.

Ils sont arrivés les premiers au village olympique à Rio. Les Vosgiens Gauthier Klauss et Matthieu Péché débutent "leurs Jeux Olympiques" avec les séries ce lundi du canoë slalom biplace, à partir de 17h30, heure française. Les athlètes du club de Golbey Epinal Saint Nabord font partie des favoris, des prétendants à la victoire finale. Ils sont premiers au classement mondial de la discipline.

Le souvenir de Londres encore présent

Quatre ans après leur quatrième place à Londres et cette médaille envolée à cause d'une pénalité dans les derniers mètres, les KlaPé sont prêts à conquérir l'or. Mais ce souvenir malheureux est toujours présent dans la tête de Gauthier Klauss :

Il n'est pas derrière, il est en nous. Ca fait partie de notre personnalité, de notre histoire, de notre carrière. Ca ne change rien qu'on ait remis les pieds dans le village olympique, c'est sûr que ça fait repenser à certaines choses. C'est quelque chose qu'on a absorbé maintenant [...] On se sent plutôt sereins, il faudra être bons le jour J."

Depuis Londres, le duo vosgien a accumulé de l'expérience au très haut niveau et cela pourrait faire la différence pour Gauthier Klauss :

Ce qui a changé, ce sont ces quatre ans, on s'est affirmé au haut niveau international."

Looking on the same way 👀🇫🇷🚣 #athlete #training #riodejaneiro #ilovec2 @franceolympique

A photo posted by Matthieu Péché (@matpeche) on

Le travail a été fait

Ils le répètent, "les JO, c'est la course d'un jour" alors les KlaPé sont concentrés sans se fermer. Matthieu Péché retient que le travail en amont a été fait :

Tout peut se passer, on peut finir dixièmes comme on peut gagner, on a mis toutes les chances de notre côté, on sait où on en est. On veut viser le top."

Il n'y aura peut-être pas de troisième chance pour les deux Vosgiens : pas sûr que le slalom biplace soit présent dans quatre ans aux Jeux de Tokyo.

Partager sur :