Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

JO 2024 : la ville de Biarritz et les Landes déposeront chacune un dossier pour accueillir les épreuves de surf

Pour l'instant, il n'y aura pas de candidature commune entre les Landes et la ville de Biarritz, pour accueillir les épreuves de surf des Jeux olympiques 2024. C'est ce qu'assure le président du département des Landes. Mais pour la Ville de Biarritz, les négociations restent ouvertes.

Le surfeur australien, Mikey Wright, au Quicksilver Pro à Hossegor, en avril 2018.
Le surfeur australien, Mikey Wright, au Quicksilver Pro à Hossegor, en avril 2018. © Maxppp - Maxppp

Département Landes, France

Les Landes déposeront donc un dossier de candidature seules, ce lundi. C'est ce qu'assure le président du département des Landes, Xavier Fortinon. La ville de Biarritz va en effet déposer son propre dossier de pré-candidature lundi soir, pour recevoir les épreuves de surf des Jeux olympiques 2024.

Ce qui déçoit Xavier Fortinon, d'autant que "c'est Biarritz qui nous a sollicité il y a plusieurs mois pour qu'on présente une candidature ensemble. Quoi qu'il arrive, nous avions prévu de déposer un dossier de notre côté". Le président du département explique en effet que les spots de surf d'Hossegor-Capbreton-Seignosse sont "sportivement" les plus intéressants, mais que les Biarrots ont des infrastructures hôtelières plus importantes. "Une candidature commune était donc logique", assure-t-il.

Mais le comité olympique impose que les épreuves se déroulent à un seul endroit. Si les Landes sont choisies, il n'y aurait donc pas de surf à Biarritz, ce qui expliquerait la décision de la municipalité biarrote.

"Mais notre dossier est prêt, nous le déposerons ce lundi", assure sereinement Xavier Fortinon. Les communes ont en effet jusqu'au 15 juillet pour se déclarer officiellement candidates et déposer un premier dossier. Il y aura donc cinq prétendants : La Torche dans le Finistère, Lacanau en Gironde, Tahiti, Capbreton-Seignosse-Hossegor, et enfin Biarritz.

Pour Biarritz, les négociations restent ouvertes

La municipalité de Biarritz confirme de son côté qu'elle déposera bien un dossier, une "lettre d'intention" seule lundi. Mais Laurent Ortiz, l'adjoint biarrot en charge du dossier surf, précise que si la ville n'est pas choisie pour accueillir les épreuves sportives, elle se dit toujours prête à épauler la candidature landaise pour prendre en charge les infrastructures et les animations. 

Pour faire son choix, le comité d'organisation des Jeux olympiques va venir visiter Biarritz le 1er août et Hossegor le 2 août. Avant le dépôt définitif des dossiers prévu le 30 septembre, "on va tous se mettre autour d'une table, mi-août, pour savoir quel site accueillera les compétitions et quel site accueillera les animations", explique Laurent Ortiz. Lui ne veut pas fermer la porte à "une candidature commune" finale en septembre.