Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Paris 2024

JO Paris 2024 : découvrez la carte des sites olympiques et paralympiques

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 a dévoilé, ce jeudi 17 décembre, la carte définitive des sites retenus pour les épreuves, notamment les sept stades qui accueilleront les tournois de football.

Visuel du futur stade olympique de Paris 2024
Visuel du futur stade olympique de Paris 2024 - Paris 2024

Le comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 a tenu un dernier conseil d'administration, ce jeudi 17 décembre 2020, l'occasion de faire le bilan de l'année écoulée marquée par la crise sanitaire, mais aussi de dévoiler la dernière carte des sites retenus pour accueillir les épreuves.

Sept villes retenues pour le foot, Toulouse exclue

On découvre notamment les villes retenues pour accueillir dans leur stade les tournois de football (masculin et féminin). Il s'agit de Paris (Parc des Princes), Marseille, Lyon, Saint-Etienne, Nantes, Nice et Bordeaux. Toulouse n'est pas retenue. "Ça s'est joué à quelques détails", affirme Tony Estanguet, le président du comité. 

Les stades choisis ont fait l'objet d'un examen précis "il y a eu tout un processus de sélection depuis le mois de février", tous ces villes "ont une vraie culture autour du football et une vraie expertise en matière d'événement sportifs", rappelle le triple champion olympique de canoë. Cette liste doit désormais être validée par le comité exécutif de la FIFA en mars 2021, une formalité a priori.

Pas de foot non plus en 2024 à Lille. Le Stade Pierre Mauroy accueillera finalement les matches de handball. Cette délocalisation permettra d'augmenter la billetterie puisque le nombre de places sera plus important. Même stratégie en déplaçant le rugby à 7 du Stade Jean Bouin à Paris au Stade de France (Saint-Denis).

Environ 300 millions d'euros d'économies

Au total, quatre sites ont été supprimés par rapport au projet initial pour faire des économies. Mais les sites emblématiques et "iconiques" sont toujours là, comme le Château de Versailles, les Invalides ou encore le Grand Palais dans la capitale.

Paris 2024 est parvenue ainsi à dégager environ 300 millions d'euros d'économies pour arriver à un budget global de 3,9 milliards d'euros,"financés à 98% par de l'argent privé", rappelle Tony Estanguet. En revanche le budget sécurité explose passant de 200 à 295 millions d'euros.

Quant aux cérémonies d'ouverture et de clôture des jeux, officiellement, elles sont toujours prévues au Stade de France. Mais une réflexion sur "la stratégie de célébration" sera sans doute lancée après les JO de Tokyo à l'été 2021.

Paris 2024 déménage en Seine-Saint-Denis

Alors que l'opposition commence à monter en Seine-Saint-Denis, département où doivent être construits le village des médias, le village olympique et le centre aquatique olympique, Tony Estanguet promet plus de "pédagogie". "On a conscience qu'il y a une méconnaissance du projet et des opportunités", reconnaît-il, en affirmant être "à l'écoute" sur ces mobilisations. Le président de Paris 2024 remet en avant l'héritage de ces Jeux dont doit bénéficier le territoire du 93. Les équipes de Paris 2024 ont aussi prévu de déménager et d'installer leur siège, en Seine-Saint-Denis, fin janvier 2021. 

Par ailleurs, un sondage réalisé, cette semaine, par Harris Interactive pour Paris 2024, montre que 84% des Français sont encore favorables à l'organisation des Jeux en France en 2024, malgré la crise sanitaire. 

Paris 2024 a dévoilé de nouveaux visuels des sites franciliens qui accueilleront des épreuves :

Épreuve d'équitation au château de Versailles
Épreuve d'équitation au château de Versailles - Paris 2024
Le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines
Le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines - Paris 2024
Le Parc des Princes à Paris
Le Parc des Princes à Paris - Paris 2024
Choix de la station

À venir dansDanssecondess