Tous les sports

JO de Sotchi : certains Girondins n'y voient pas d'intérêt

Par Martin Cotta, France Bleu Gironde vendredi 7 février 2014 à 6:45

La cérémonie des JO de Sotchi 2014 a lieu aujourd'hui
La cérémonie des JO de Sotchi 2014 a lieu aujourd'hui © Maxppp

Sur fond de polémique politique et historiquement moins attrayants que les J.O. d'été, les Jeux olympiques d'hiver qui s'ouvrent aujourd'hui à Sotchi en Russie ne déchaînent pas plus que cela les passions en Gironde.

Onze heures. Il y a du bruit dans l'un des vestiaires de la patinoire Mériadeck. Une vingtaine d'élèves d'écoles primaires de Bordeaux s'activent pour enfiler leurs patins à glace. Ce matin c'est cours de patinage artistique.

Évidemment les J.O. d'hiver de Sotchi ne sont pas l'objet de toutes les discussions mais certains trépignent d'impatience à l'idée de suivre un évènement sportif, quand même d'envergure planétaire. "J'aime la neige, c'est classe et c'est sportif ", résumait à sa manière Andrea en CM2.

À côté de lui, il y a Nathan dont les yeux s'illuminent à l'idée de pouvoir suivre des sports d'hiver à la télé, qu'il n'a pas beaucoup l'ocassion de voir : "Mais on va peut-être y aller parce que mon père il aime le ski aussi " se permet de rêver le jeune garçon.

"C'est pas les JO de Sotchi c'est les JO de Poutine"

Le contexte politique, comme bien souvent lors d'une année de Jeux olympiques, domine encore les débats autour de ce qui devaient être des J.O. justes sportifs. "Je comprends pas qu'on puisse allez faire ces Jeux avec le Président qu'ils ont ", explique Patrick, en référence à Vladimir Poutine. "L'organisation est un peu bizarre ", concède Eric qui ne regardera pas les J.O. d'hiver cette année.

Le chef d'État russe a dépensé plus de 37 milliards d'euros dans la construction des infrastructures olympiques . Cela ne devait pas dépasser les 4 milliards d'euros à la base comme le voulait le budget prévisonnel. Des pistes artificielles ont été créées pour l'occasion et un village entier a été construit. Des centaines de Russes ont été délogés.

"Pas plus intéressé que cela non"

Une française brille déjà

Côté piste une française s'est déjà faite remarquée. Lors des qualifications pour la finale de ski acrobatique, Perrine Lafont, 15 ans est arrivée 4e sur 20 ! L'adolescente disputera donc sa première finale olympique dès samedi. La jeunne fille est la plus jeune athlète de la délégation française.

Sotchi: "c'est en Chine non ?"

Partager sur :