Tous les sports

JO de Sotchi - Descente féminine : Marie Marchand-Arvier chute mais courra le Super-G samedi

Par Denis Souilla, France Bleu Isère et France Bleu Pays de Savoie mercredi 12 février 2014 à 10:15

Marie-Marchand Arvier place désormais ses espoirs dans le Super-G.
Marie-Marchand Arvier place désormais ses espoirs dans le Super-G. © Maxppp

La skieuse des Contamines-Montjoie (Haute-Savoie) a chuté une vingtaine de secondes après son départ ce mercredi matin dans l'épreuve reine des Jeux olympiques de Sotchi en Russie. Marie Marchand-Arvier, déjà blessée en décembre, a perdu l'équilibre et fini sa course dans les filets de sécurité. Elle pense déjà au Super-G, samedi.

Une nouvelle chute

Marie Marchand-Arvier, la Haut-Savoyarde de 28 ans, a chuté ce mercredi matin à Rosa Khutor, lors de l'épreuve de descente féminine des Jeux olympiques de Sotchi, en Russie. Elle était la seule Française en lice. Après une vingtaine de secondes de course, la vice-championne du monde de Super-G 2009 a perdu l'équilibre avant de sauter . À pleine vitesse, elle s'est réceptionnée sur un ski avant de finir sa course dans les filets de sécurité.

Avec son dossard n°4, la skieuse des Contamines-Montjoie s'est relevée, blessée légèrement au mollet droit. Fabien Saguez, de la Direction technique nationale de la Fédération Française de Ski, a pu donner des nouvelles rassurantes de Marie Marchand-Arvier. Elle s'était déjà blessée lors d'une une grosse chute à Val d'Isère en décembre 2013 pendant la descente de Coupe du monde. 

"Je vais tenter jusqu'au bout"

Quelques heures avant sa descente, elle affichait sa motivation sur sa page Facebook : "Demain THE day. Dossard 4. Tout donner et ne rien regretter". Après sa chute ce mercredi, au bas de la piste, la Haut-Savoyarde a pris un coup au mental : "je n'ai pas eu le temps de m'exprimer. Là, j'ai des douleurs au mollet, j'espère que ça va aller. Le jour de la course, on essaie de skier mieux, à 110%. J'ai essayé de me metrre dans le bon état d'esprit, je n'avais pas envie d'avoir honte de moi en revoyant les images. Ça fait surtout mal à la tête...". Rassurante sur sa blessure, elle pense déjà au Super-G, samedi : "il y aura mpoins de vitesse, je vais tenter ma chance jusqu'au bout. On voit aujourd'hui qu'il y a des surprises. Je suis très fière de représenter ma station , les Contamines. On a vu Coline... J'ai envie de profiter de ces Jeux. Je pense que ce seront mes derniers jeux, mais pas ma dernière année..."