Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tokyo 2021 : jeux olympiques et paralympiques

JO de Tokyo : coup de projecteur sur la délégation mosellane

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord

Ce vendredi 23 juillet, c'est le coup d'envoi des Jeux olympiques de Tokyo. La Moselle sera bien représentée au Japon et certains athlètes peuvent rêver à une médaille olympique.

Quentin Bigot, l'une des chances mosellanes de médailles à Tokyo
Quentin Bigot, l'une des chances mosellanes de médailles à Tokyo © Maxppp - Joël le Gall

Les Jeux olympiques de Tokyo débutent ce vendredi au Japon. La cérémonie d'ouverture aura lieu au stade olympique à partir de 13 heures. Des Jeux à huis clos, en raison de la crise sanitaire et avec une délégation mosellane plutôt bien fournie, avec plus d'une dizaine d'éléments. 

Les habitués

Olivier Krumbholz, le sélectionneur de l'équipe de France féminine de handball va vivre au Japon ses 6e jeux olympiques. Avec la dragonne Méline Nocandy, il va tenter d'aller chercher l'or à Tokyo.

Autres habitués : le gardien des handballeurs tricolores, le Woippycien Vincent Gérard, vice-champion olympique à Rio en 2016, le cavalier de Solgne, Simon Delestre, c'est sa troisième participation, le lanceur de marteau d'Amnéville, Quentin Bigot qui espère un podium, après sa 24e place à Londres en 2012.

Les nouveaux venus

Le gymnaste forbachois Loris Frasca, le sauteur en longueur de Sarrebourg, Augustin Bey, l'archère de Ley, Lisa Barbelin, et le tennisman messin Ugo Humbert, connaitront au Japon leurs tous premiers frissons olympiques.

Dans cette délégation mosellane également, deux invités de dernière minute, le préparateur physique du FC Metz, Florian Simon qui va aider l'équipe de France, où figure aussi le natif de Forbach et défenseur du Racing Club de Strasbourg, Anthony Caci. Premier match ce jeudi : contre le Mexique.

N'oublions pas non plus, le coach du Metz Handball, Manu Mayonnade, qui est le sélectionneur des Pays Bas. 

Quelles sont les chances mosellanes de médailles ? 

Vice-champion du monde à Doha en 2019, le lanceur de marteau d'Amnéville, Quentin Bigot qui a battu, en juin dernier, son record personnel, avec un jet à 79,70m, a toutes les cartes en main, pour monter sur le podium à Tokyo.

Malgré ses 21 ans, Lisa Barbelin espère aussi confirmer son titre européen acquis en mai dernier. L'archère de Ley vise deux médailles, en individuel et en épreuve mixte. 

Comme à son habitude, le hand français est candidat au podium, que ce soit les garçons avec le gardien Vincent Gérard ou chez les filles, avec le sélectionneur messin Olivier Krumbholz et la dragonne Méline Nocandy.

Le cavalier Simon Delestre peut aussi rêver à la breloque, si la malchance olympique le quitte enfin. Il avait dû renoncer aux épreuves de saut d'obstacles à Rio, car son cheval s'était blessé dans son box. 

Enfin le karatéka du Pays Haut, Steven Da Costa, peut espérer décrocher une médaille d'or.

Retrouvez, ici, le calendrier officiel des épreuves des JO de Tokyo

Choix de la station

À venir dansDanssecondess