Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

JO de Tokyo : les athlètes alsaciens en nombre pour aller à la chasse aux médailles

- Mis à jour le
Par

Ce sont 21 athlètes alsaciens ou licenciés en Alsace qui participeront aux Jeux olympiques de Tokyo du 23 juillet au 8 août 2021. Avec de belles chances de médailles pour un bon tiers d'entre eux.

Benjamin Compaoré (ici aux JO de Rio en 2016) participera à Tokyo à ses troisièmes jeux olympiques Benjamin Compaoré (ici aux JO de Rio en 2016) participera à Tokyo à ses troisièmes jeux olympiques
Benjamin Compaoré (ici aux JO de Rio en 2016) participera à Tokyo à ses troisièmes jeux olympiques © Maxppp - EPA/FRANCK

Avec un an de retard, 21 athlètes alsaciens ou licenciés dans la région seront de la fête olympique à Tokyo. C'est un contingent impressionnant, bien mieux que lors des précédentes éditions. En 2016, treize Alsaciens étaient du voyage à Rio. Ils étaient onze aux Jeux de Londres en 2012.

Publicité
Logo France Bleu

Les sélectionnés :

  • Athlétisme : Baptiste Mischler sur 1.500 mètres, Brigitte N’Tiamoah sur le relais 4 fois 400 mètres et Benjamin Compaoré sur le triple saut.
  • Badminton : Thom Gicquel en double mixte (avec Delphine Delrue).
  • Basket : Frank Ntilikina et Petr Cornelie.
  • Canoë-Kayak : le kayakiste Guillaume Burger pour les courses en ligne et Liam Jégou du club de Huningue, qui représente l'Irlande dans l'épreuve de slalom en canoë.
  • Escalade : les frères Mawen.
  • Escrime : les sabreuses Charlotte Lembach (en individuel et par équipes) et Sara Balzer (par équipes).
  • Foot : Anthony Caci.
  • Gymnastique : Aline Friess (par équipes).
  • Handball : Cléopâtre Darleux et Laura Flippes
  • Tennis : Pierre-Hugues Herbert en double (avec Nicolas Mahut).
  • Tennis de table : Can Akkuzu (remplaçant par équipes).
  • Tir : Océanne Muller (carabine à 10 mètres) et Mélanie Couzy (fosse olympique en ball-trap).
  • Volley : Benjamin Toniutti

Pourquoi a-t-il y autant d'Alsaciens à Tokyo ?

Beaucoup de jeunes Alsaciens, qu'on n'attendait pas à pareille fête, se sont sublimés pour décrocher leur billet olympique. On peut citer Océanne Muller championne d'Europe de tir à la carabine à 18 ans, la gymnaste Aline Friess à peine majeure également, Baptiste Mischler qui a pulvérisé son record sur 1.500 mètres ou encore Thom Gicquel qui a intégré le top 10 mondial en double mixte de badminton. 

À ces jeunes pousses, il faut ajouter les valeurs sûres comme le tennisman Pierre-Hugues Herbert, le triple sauteur Benjamin Compaoré, la sabreuse Charlotte Lembach. Ils n'en sont pas à leur première expérience olympique (ça sera la troisième participation pour Compaoré). 

Et puis l'Alsace est traditionnellement une pourvoyeuse importante d'athlètes pour les sports collectifs. Les handballeuses Laura Flippes et Cléopâtre Darleux, le basketteur Frank Ntilikina, le footballeur du Racing Anthony Caci et le capitaine de l'équipe de France de volley Benjamin Toniutti seront tous à Tokyo.

Quelles chances de médaille pour les Alsaciens ?

C'est dans les sports collectifs que les Alsaciens ont le plus de chances de briller. Laura Flippes et Cléopâtre Darleux, Benjamin Toniutti et Frank Ntilikina... et pourquoi pas Anthony Caci, même si la sélection française paraît affaiblie sur le papier, peuvent prétendre au podium. Idem pour l'équipe de France de sabre avec Charlotte Lembach et Sara Balzer. 

Le tennisman strasbourgeois Pierre-Hugues Herbert a déjà tout gagné en double (les quatre tournois du Grand Chelem, les Masters) sauf les JO et évidemment, il en rêve très fort. 

D'autres sportifs devront se transcender pour décrocher une médaille et sortir la grosse perf le jour J. Tout est possible pour les tireuses Océanne Muller et Mélanie Couzy, pour Liam Jégou et Guillaume Burger en canoë-kayak, voire pour Thom Gicquel en badminton. 

Enfin pour certains, le podium paraît inaccessible en raison de la forte concurrence, c'est le cas par exemple en athlétisme pour Baptiste Mischler et Benjamin Compaoré.

Qui pour succéder au palmarès à Omeyer ?

Le dernier Alsacien à être monté sur un podium des Jeux, c'est un certain Thierry Omeyer. Et ça sera dur de faire mieux que lui. Le gardien de but de l'équipe de France de hand a décroché deux médailles d'or (en 2008 et en 2012) et une d'argent (en 2016).

Publicité
Logo France Bleu