Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tokyo 2021 : jeux olympiques et paralympiques

JO de Tokyo : les sportifs savoyards et haut-savoyards à suivre

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays de Savoie

Alors que les Jeux Olympiques de Tokyo sont sur le point de débuter, France Bleu Pays de Savoie fait le point sur les chances de médailles des athlètes de la région. Natation, marteau ou encore VTT... Plusieurs sportifs peuvent espérer décrocher un podium.

La vététiste haut-savoyarde Loana Lecomte disputera ses premiers Jeux Olympiques à Tokyo.
La vététiste haut-savoyarde Loana Lecomte disputera ses premiers Jeux Olympiques à Tokyo. © Maxppp - Grégory Yetchméniza / Le Dauphiné Libéré

Ils sont tous sur la ligne de départ. Tous prêts pour une nouvelle olympiade, celle de Tokyo. Deux semaines de compétition du samedi 24 juillet au dimanche 8 août. La compétition la plus importante dans la carrière d'un athlète, malgré des conditions sanitaires très strictes, sans public et avec des tests sanitaires quotidiens pour les sportifs, confinés au village olympique. 

Une dizaine d'athlètes des pays de Savoie 

Sur les 378 sportifs qui composent la délégation française cette année au Japon, une dizaine d'entre eux proviennent de Savoie et de Haute-Savoie. Deux nageurs, une lanceuse de marteau, une kayakiste ou encore un cycliste, la région est représentée dans différentes épreuves, avec quelques sérieuses chances de médaille. Tour d'horizon des forces en présence. 

  • Loana Lecomte -VTT : la jeune haut-savoyarde Loana Lecomte a été sacrée championne du monde en 2020 lors de sa première participation à une coupe du monde de VTT, et tout ça à seulement 22 ans. Championne d'Europe chez les espoirs, Loana Lecomte est aussi la première vététiste au niveau mondial actuellement. Elle représente donc un bel espoir de titre pour la France. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

  • Julia Chanourdie - escalade : pour sa première apparition aux JO, ce nouveau sport olympique peut compter sur quelques sportifs talentueux pour assurer le spectacle. Julia Chanourdie devrait en faire partie. En novembre 2020, la Haut-Savoyarde de 25 ans est devenue la troisième grimpeuse de l'histoire à réussir une voie côtée 9b, le plus haut niveau atteint par une femme. Même si elle n'a encore jamais remporté d'épreuve de la Coupe du Monde, elle espère bien faire un coup à Tokyo. 
La grimpeuse haut-savoyarde Julia Chanourdie.
La grimpeuse haut-savoyarde Julia Chanourdie. © Maxppp - Le Dauphiné Libéré
  • Alexandra Tavernier - marteau : l'Annécienne de 27 ans fait partie des valeurs sûres de sa discipline. Médaillée de bronze aux mondiaux de Pékin en 2015 et vice-championne d'Europe, elle détient aussi le record de France de lancer de marteau depuis cette année (un jet à 75,38m). Une athlète à suivre. 
La lanceuse de marteau Alexandra Tavernier.
La lanceuse de marteau Alexandra Tavernier. © Maxppp - Xinhua News Agency
  • Yohann Ndoye Brouard et Marie Wattel - natation : Natif de Chambéry, licencié aux Dauphins d'Annecy, le jeune Yohann Ndoye Brouard disputera ses premières olympiades au Japon sur 100m, 200m dos et sur le relais 4x100m 4 nages. 

Sa collègue Marie Wattel en revanche n'en sera pas à ses premiers JO. Déjà présente à Rio en 2016, la Haut-Savoyarde a depuis remporté trois titres de champion d'Europe. Fait le plus marquant, elle a également été sacrée sur 100m papillon aux championnats d'Europe de Budapest en mai dernier. Une épreuve où elle s'alignera, tout comme sur le 50m et le 100m nage libre. 

La nageuse Marie Wattel.
La nageuse Marie Wattel. © Maxppp - Laurent Lairys
  • Susan Jeptoo Kipsang et Hassan Chahdi - marathon : la Haut-Savoyarde d'origine kenyane s'alignera sur la mythique course olympique grâce à un bon chrono sur le marathon de Marrakech l'année dernière. Une première participation à 34 ans. Son compatriote Hassan Chahdi originaire de Cluses sera quant à lui présent sur le départ du marathon masculin. 
  • Marie-Eve Paget - basket 3x3 : la meneuse de jeu du club de Basket Landes, d'origine annécienne, aura certainement à cœur de conclure une très belle saison. Championne de France avec son club (une première dans son histoire), elle a aussi brillamment participé à la qualification des Bleues aux JO. La Haut-Savoyarde devrait être une titulaire en force de l'équipe française pour ces olympiades. 
Marie-Eve Paget à Annecy
Marie-Eve Paget à Annecy © Radio France - Richard Vivion
  • Valentine Fortain et Benoît Cosnefroy - cyclisme : la membre de l'équipe BioFrais de Saint-Julien-en-Genevois (Haute-Savoie) participera à la poursuite par équipes. Chez les hommes, le coureur de l'équipe chambérienne AG2R Benoît Cosnefroy pourrait tenter un coup sur l'épreuve en ligne prévue le premier jour de compétition, samedi 24 juillet. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

  • Sarah Guyot - canoë-kayak : Chambérienne d'adoption, la sportive de 30 ans a pu profiter d'une préparation optimale au lac d'Aiguebelette (Savoie) pour préparer ses troisièmes JO. Après une huitième place à Londres en 2012 et une cinquième place à Rio en 2016, la kayakiste peut légitimement prétendre à un podium cette année. Elle participera à deux courses, en bi-place puis à quatre sur un bateau, toujours sur 500m. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess