Tous les sports

Jeux Paralympiques - Fadil Bellaabouss : maître-guide pour sprinteur non-voyant

Par Hervé Blanchard, France Bleu Belfort-Montbéliard jeudi 15 septembre 2016 à 15:09

Fadil Bellaabouss et Timothée Adolphe, unis pour la victoire.
Fadil Bellaabouss et Timothée Adolphe, unis pour la victoire. - Florent Pervillé

Le Belfortain Fadil Bellaabouss vit à Rio ses premiers Jeux. Il est le guide de Timothée Adolphe, l'un des meilleurs sprinteurs non-voyants au monde. L'ex-espoir de l'athlétisme français rêve d'emmener son partenaire sur le podium du 400 mètres paralympique.

Fadil Bellaabouss a toujours rêvé de disputer les JO. Le coureur du Montbéliard Belfort Athlétisme (MBA) va réaliser ce rêve, à partir de ce vendredi, au départ des séries du 400 m. Mais ce sera en tant que guide de Timothée Adolphe, l'un des meilleurs sprinteurs non-voyants du circuit mondial. L'athlète belfortain s'est lancé dans cette aventure en 2015. Ex-grand espoir de l'athlétisme français (ex-vice-champion du monde junior du 400 m haies), Fadil Bellaabouss dit s'épanouir dans ce nouveau défi : "On a tendance à croire que pour un valide, faire les Jeux paralympiques, c'est ne pas être au haut-niveau... Non pas du tout, je pense que je ne me voyais pas arrêter l'athlétisme sans avoir vécu cette flamme qui s'allume, ce village olympique".

Etre guide, c'est une responsabilité" - Fadil Bellaabouss

Fadil Bellaabouss sur sa fierté de participer aux Jeux paralympiques

Fadil Bellaabouss estime que sa mission de guide de Timothée Adolphe demande beaucoup de travail. "Beaucoup de rigueur, on s'entraîne deux fois par jour", glisse l'athlète belfortain, qui a déjà connu deux championnats du monde et un championnat d'Europe en plein air. L'athlète belfortain est du coup très heureux et fier de vivre ces Jeux paralympiques aux côtés de son partenaire mal-voyant. "Si lui (Timothée) a les capacités d'aller plus vite, moi je dois être encore plus fort pour ne pas le freiner dans sa quête de médaille".

Fadil Bellaabouss et Timothée Adolphe visent une médaille olympique à Rio  - Aucun(e)
Fadil Bellaabouss et Timothée Adolphe visent une médaille olympique à Rio - .

Fadil Bellaabouss et Timothée Adolphe visent une médaille olympique à Rio (photo : Florent Pervillé).

Une confiance aveugle" - Timothée Adolphe

Sur la piste, Fadil Bellaabouss et Timothée Adolphe ne font quasiment qu'un. Reliés par une cordelette, l'athlète, malvoyant de naissance suit le rythme imposé par son guide qui court à ses côtés, à peine devant lui, juste de quoi l'entraîner dans sa course. Il faut des heures et des heures d'entrainement pour arriver à une synchronisation de la foulée explique Timothée Adolphe : "On n'a pas besoin de communiquer, tout ce fait gestuellement" .

Et quand on ose parle de confiance aveugle entre le guide et le coureur, Timothée Adolphe ne s'en offusque pas : "Oui, on peut parler de confiance aveugle entre nous deux, pas de tabou sur ce sujet. Je ne vois pas, c'est un fait, mais effectivement je dois faire entièrement confiance à mon guide pour être dans le relâchement le plus total, pour courir le plus vite". Le règlement oblige le coureur valide à laisser son partenaire handicapé franchir la ligne en premier.

Fadil Bellaabouss et Timothée Adolphe, une histoire de confiance : reportage

Offrir une médaille au "guépard blanc"

Blessé sur le 100 mètres en début d'olympiades, Timothée Adolphe annonce sur son compte facebook qu'il sera bien au départ des séries du 400 m ce vendredi soir. Troisième l'an dernier du championnat du monde sur 400 m, le coureur non-voyant rêve maintenant d'une médaille olympique pour étoffer un palmarès international déjà très riche. Ce serait aussi le premier podium aux Jeux pour Fadil Bellaabouss. L'athlète belfortain va devoir courir vite, très vite pour s'offrir cette récompense suprême. Au moins aussi vite qu'un "guépard blanc", pour faire honneur au surnom de son partenaire mal-voyant.

Début des séries du 400 mètres non-voyants des JO paralympiques de Rio ce vendredi 16 septembre 2016 à 22h36 heure française. Demi-finales vers 3h30 samedi matin. Finale dimanche 18 septembre à 03h48 heure française toujours.

Partager sur :