Tous les sports

JO 2016 : Gévrise Emane stoppée net dans son élan

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région mercredi 10 août 2016 à 14:01 Mis à jour le mercredi 10 août 2016 à 17:12

Gévrise Emane en lice pour décrocher le seul titre qui lui manque
Gévrise Emane en lice pour décrocher le seul titre qui lui manque © Maxppp - MAXIM SHIPENKOV

Il n'y aura pas de médaille pour la judoka de Levallois, Gévrise Emane. Enorme déception et grosse surprise : la triple championne du monde, quintuple championne d'Europe, a été battue d'entrée ce mercredi dans les moins de 70 kilos.

A 34 ans et après le bronze à Londres il y a 4 ans en moins de 63 kilos, après trois titres de championne du monde, cinq de championne d'Europe, la Francilienne Gévrise Emane, licenciée au Sporting Club de Levallois, rêvait de décrocher le dernier titre manquant à son palmarès. Gévrise Emane ne deviendra malheureusement jamais championne olympique, battue à la surprise générale dès le 1er tour des moins de 70 kilos, au terme d'un combat qu'elle a maitrisé...jusqu'à 15 secondes de la fin. "Je ne comprends pas du tout, ce n'est pas possible, je suis dégoûtée. Tout ce travail pour rien, cela fait mal" a déclaré l'athlète au micro de nos confrères de Canal Plus.

'Envie d'en profiter, de me faire plaisir. Je vais surfer sur le plaisir. Comme ça, on oublie un petit peu la compétition et le stress..."

Quatorze ans après ses débuts au plus haut niveau, l'envie était pourtant toujours là chez la doyenne des judokas. C'est même son moteur. A 34 ans, comme elle dit, "Rio, ce sont mes derniers Jeux Olympiques. Je ne vais pas aller jusqu'à Tokyo, cela c'est sûr" alors forcément "j'ai aussi envie de profiter, de me faire plaisir. Peu importe ce qui va se passer, je pourrai me regarder fièrement dans une glace et dire que j'ai tout donné pour aller jusqu'au bout de mon rêve olympique". Mais rattrapée par ses vieux démons, Gévrise Emane ajoutait, en riant, "les choses à éviter, c'est de trop réfléchir. Parce que c'est ce qui me bloque et me paralyse. Pour le reste, après, il faut tout tenter!" Le stress, sans doute le défaut qui doit pour le moment la faire se contenter d'une 3e place olympique, en 2012, à Londres.

Gévrise Emane et l'envie d'en profiter jusqu'au bout

Retour dans sa catégorie de prédilection

L'autre raison, c'est le poids. Cette fois-ci, elle va mener sa quête olympique dans la catégorie des moins de 70 kilos. Une précision importante car cela n'as pas toujours été le cas. Longtemps barrée par la championne olympique 2012, Lucie Décosse, celle qui a découvert le judo sur le tard, à 13 ans, à Neuilly-Plaisance, en Seine-Saint-Denis, a durant 4 ans dû s'exiler en moins de 63 kgs, s'astreignant à des régimes toujours plus contraignants. Au point de penser à abandonner pour se consacrer aux études avec un Master en management public en poche. Mais comme toujours, l'envie est revenue...jusqu'à cette désillusion mercredi après-midi, cette élimination au premier tour pour 15 petites secondes, retournée en un clic alors que le combat semblait gagné.

"Une lionne ne meurt jamais", la devise de Gévrise Emane

Après quatorze ans de carrière, un palmarès époustouflant et un perfectionnisme jamais démenti, Gévrise Emane méritait meilleure sortie qu'une élimination au premier tour.

Partager sur :