Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Joigny : à 16 ans, Tom va ramasser les balles des stars de Roland-Garros

-
Par , France Bleu Auxerre

C'est ce lundi que débute le tournoi de tennis de Roland Garros. C'est un grand jour pour un jeune Icaunais. A 16 ans, Tom Granseigne-Rance, qui habite à Joigny dans l'Yonne, va devenir ramasseur de balles pendant trois semaines. Il fait partie des 280 jeunes retenus sur 5 000 candidats en France.

Tom Granseigne-Rance, 16 ans, va être ramasseur de balles à Rolland Garros à partir de ce lundi 24 mai 2021
Tom Granseigne-Rance, 16 ans, va être ramasseur de balles à Rolland Garros à partir de ce lundi 24 mai 2021 © Radio France - Renaud Candelier

Tom a été sélectionné pour son niveau de tennis et son état d'esprit qui lui ont permis d'atteindre rapidement l'exigence attendue dans un tournoi international : "il y a des techniques assez particulières, comme le "roulé". C'est la technique principale qui permet de faire passer les balles du fond au filet. Il y a aussi la technique pour donner la balle aux joueurs, c'est particulier, il faut être assez élégant, car on passe à la télé."

Interdit de parler aux joueurs

Cet adolescent qui a déjà six années de tennis a été choisi également pour sa bonne condition physique : "c'est très cardio, il faut être très attentif à aller chercher les balles des joueurs, pouvoir courir, sprinter même sur une balle qui passe au fond, il faut la récupérer le plus vite possible." Pas vraiment le temps de parler aux joueurs, de toute façon c'est interdit raconte Tom : "seulement si eux nous parlent, on a le droit de leur répondre. Mais nous n'avons pas le droit de les déranger."

Une expérience d'émancipation

Tom aimerait bien voir Nadal, Federer ou Medvedev. Mais ce lycéen de seconde aura aussi ses devoirs à faire pendant les trois semaines de tournoi. Et devra se déplacer seul dans Paris explique sa maman, Sophie, fière de son fils : "c'est nous en tant que parents qui essayons de les mettre sur la voie de l'autonomie et en fait, cela arrive plus vite qu'on le pense. Il va bientôt partir de la maison si ça continue comme ça." Et ce sera bien le cas à la rentrée, Tom Granseigne-Rance va intégrer une section sport-études à Nîmes dans le Gard.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess