Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Judo : après sa déception en individuel, Émilie Andéol sacrée championne d'Europe par équipe

dimanche 23 avril 2017 à 18:55 Par Damien Gozioso, France Bleu Gironde

Après avoir été éliminée en individuel aux Championnats d'Europe à Varsovie samedi, la judoka de Marcheprime Émilie Andéol a été sacrée championne d'Europe par équipe. Un beau lot de consolation.

Amandine Buchard, Émilie Andéol, Hélène Receveaux, Marie-Eve Gahié et Margaux Pinot sont championnes d'Europe par équipe.
Amandine Buchard, Émilie Andéol, Hélène Receveaux, Marie-Eve Gahié et Margaux Pinot sont championnes d'Europe par équipe. © Radio France - Jean-Pierre Blimo

Émilie Andéol repartira tout de même de Varsovie avec une médaille autour du cou. Malgré son élimination dès son entrée en lice dans le tournoi individuel, la championne olympique en titre en +78kg a apporté sa pierre à l'édifice pour décrocher le titre avec ses coéquipières de l'équipe de France. En finale face à la Pologne, Amandine Bouchard, Hélène Receveaux, Margaux Pinot, Marie-Eve Gahié, et Emilie Andéol ont toutes gagné leur combat.

J'avais mis un petit coup de pression aux filles !"
– Émilie Andéol

Après sa déception de la veille, Émilie Andéol salue surtout le travail de ses coéquipières alors qu'elle souffre toujours de ses genoux : "J'avais mis un petit coup de pression avant en disant aux filles de faire le travail et que moi je verrais après, elle se sont déchirées et c'est l'essentiel ! Avant les Jeux j'avais de l'arthrose au genou gauche et le genou droit valide, sauf qu'aujourd'hui mes deux genoux sont touchés... Mon genou droit me fait énormément mal, pendant la préparation je faisais deux combats et j'arrêtais... J'avais toujours mal et je savais que ça serait compliqué même si j'espérais un peu mieux que ça... En rentrant je ferais des soins, on verra si ça fait une différence et on décidera après pour la suite". C'est le troisième titre européen pour Émilie Andéol après deux sacres en individuel (2014 et 2015).