Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Judo - Les championnats de France avec les Jeux Olympiques en tête pour la limougeaude Fanny-Estelle Posvite

-
Par , France Bleu Limousin

Fanny-Estelle Posvite participe ce dimanche aux championnats de France de judo à Amiens. Après un début de carrière réussi en - de 70 kilos, elle n'avait plus les résultats escomptés. Elle a décidé de combattre dans la catégorie du dessus, avec réussite. Son rêve de JO reprend forme. Entretien.

Fanny-Estelle Posvite (en bleu) ici au Grand Prix de Hohhot en Chine, qu'elle a remporté en mai dernier
Fanny-Estelle Posvite (en bleu) ici au Grand Prix de Hohhot en Chine, qu'elle a remporté en mai dernier © Maxppp - Xinhua

Limoges, France

Après des débuts très promoteurs en moins de 70 kilos avec deux titres de championne de France et des médailles de bronze au championnat du monde 2015 et d’Europe en 2016, Fanny n'y arrivait plus. Elle voyait ses rêves olympiques se dissiper  doucement. A 27 ans, elle devait faire quelque chose. Mais la décision de monter de catégorie et passer en - de 78 kilos n'a pas été facile à prendre pour la pensionnaire de l'Alliance Judo Limoges :"Ça faisait un moment que beaucoup d’entraîneurs voulaient que je change de catégorie parce que je faisais des régimes et ils pensaient que ça impactait mes résultats sportifs. Ça devenait une véritable obsession. Mais psychologiquement, je n'étais pas prête. En -78 kilos, je n'étais personne. J'avais l’impression de devoir tout recommencer à zéro. Alors que pas du tout. Je fais le même sport. C'est juste que j'ai monté de catégorie."

Le rendez-vous le plus important dans 3 semaines au Japon

Cette décision s'est tout de suite révélée fructueuse avec 5 podiums sur 6 compétitions dont 2 médailles d'or dans cette catégorie. De quoi relancer très clairement ses chances de participer l'année prochaine à Tokyo, à ses 1ers jeux olympiques. D'ailleurs, les championnats de France ce dimanche à Amiens où il n'y a aucun point à marquer, vont surtout servir à préparer la suite de la saison, sachant que le droit à l'erreur sera pour ainsi dire inexistant :"Ça va être très compliqué dans cette catégorie. La nouvelle championne du monde est française. Il va falloir aller la chercher. Du coup, je n'ai pas trop le droit à l'erreur. Quand je pars en compétition, il faut gagner ou faire un podium pour remonter dans le classement mondial. Je vais à ces championnats de France pour gagner mais ils vont surtout me servir de préparation. J'ai surtout en tête le Grand Prix d'Osaka dans 3 semaines au Japon.

Choix de la station

France Bleu