Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Judo - Paris Grand Slam : Emilie Andéol repart au combat

-
Par , France Bleu Gironde

Six mois après sa consécration olympique et les multiples sollicitations qui ont suivi, la judokate girondine s'est remise au travail et pourra dresser un premier état des lieux ce dimanche sur les tatamis parisiens.

Après son titre olympique, Emilie Andéol se sait très attendue.
Après son titre olympique, Emilie Andéol se sait très attendue. © Maxppp - MaxPPP

Elle a vécu une journée inoubliable, la plus belle de sa vie de sportive. Celle à laquelle elle n'osait peut-être même pas rêver. Ce 12 août 2016 a fait basculer la judokate de Marcheprime dans une autre dimension.

Le retour en France lui a permis de mesurer ce qu'elle avait accompli. L'accueil des habitants de Marcheprime, son visage placardé sur les affiches à Champigny-sur-Marne, des interviews à la pelle et ce titre de championne des championnes 2016 décerné par le journal L'Equipe.

Et puis il a fallu repartir au travail, remettre son corps au supplice des entraînements. Avec un premier stage en janvier comme une piqure de rappel. "Les filles m'attendaient, confie Emilie Andéol et moi j'y suis arrivée en mode 'tranquillou'. Ça a été un peu dur les premiers jours puis je me suis rebellée. Mon orgueil a parlé. Pas question de me laisser marcher sur les pieds".

Objectif Budapest

Côté compétition, la Girondine a participé à la coupe d'Europe des clubs par équipes en Russie avec le Red Star Champigny et a gagné le weekend dernier à Sofia un Open européen au plateau relativement modeste. Les premières réponses, elle les aura ce dimanche à Paris. "Je n'irai pas jusqu'à dire que je suis prête. J'ai encore beaucoup de travail. En fait après les Jeux, c'est comme si j'avais fait un petit reset. Du coup je réapprends tout. Je ne vais pas au Tournoi de Paris pour ne rien faire, comme l'année dernière. J'ai perdu du poids, je m'entraîne bien, j'ai recommencé la préparation mentale, je mets toutes les chances de mon côté".

Emilie Andéol rêve d'une autre médaille, l'or aux Mondiaux 2017.
Emilie Andéol rêve d'une autre médaille, l'or aux Mondiaux 2017. © Radio France - Arnaud Carré

Emilie Andéol : "Les compteurs sont remis à zéro"

Aucune garantie donc, d'autant qu'Emilie Andéol doit composer avec des genoux fragiles. Mais elle a décidé d'avancer année après année et de ne pas voir plus loin que les Mondiaux de Budapest l'été prochain "Je fais avec et c'est pour cela que je ne sais pas si j'irai jusqu'aux Jeux 2020. Bien sûr que l'envie est là, sinon j'aurais arrêté. J'aimerais être championne du monde. Personne ne misait sur un titre olympique. Alors, pourquoi pas ?"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess