Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Jumping International de Bordeaux - Olivier Robert : "Pour moi, Bordeaux est le numéro un"

-
Par , France Bleu Gironde

La 46e édition du Jumping International de Bordeaux est programmé du 6 au 9 février prochain. Le Bordelais Olivier Robert espère y jouer les premiers rôles. Nommé ambassadeur du Jumping, il s'est confié à France Bleu Gironde.

Olivier Robert en selle sur Quenelle du Py au Jumping International de Bordeaux en 2017.
Olivier Robert en selle sur Quenelle du Py au Jumping International de Bordeaux en 2017. © Maxppp - Quentin Salinier

Bordeaux, France

Dans trois semaines, ce sera l'un des événements sportifs du début d'année à Bordeaux : le Jumping International. Près de 60 000 visiteurs sont attendus au parc des expositions pendant 4 jours, du 6 au 9 février. Cette 46e édition débutera avec le spectacle de la Garde Républicaine. Côté sport le point d'orgue sera bien sûr l'épreuve de coupe du monde de saut d'obstacles le samedi soir. Les meilleurs cavaliers mondiaux seront présents. Parmi eux, Olivier Robert dont les écuries se trouvent à Pompignac dans l'Entre-deux-mers. Entre les étapes mondiales de Bâle et de Leipzig, il était ce mardi à Bordeaux pour la présentation du Jumping. Interview.

France Bleu Gironde : Vous placez Bordeaux dans le Top 3 des étapes de la coupe du monde indoor de saut d'obstacles, pourquoi ?

Olivier Robert : Le public a un rôle majeur dans notre sport, on le voit au football c'est  vrai aussi pour l'équitation. Et Bordeaux a un ADN chevaux très important. La salle est comble du vendredi au dimanche. C'est peut-être le fait qu'il y a dans le sud-ouest beaucoup d'éleveurs. Nous sommes un peuple de chevaux. C'est aussi un public de connaisseurs, chauvin pour l'espérance d'une victoire française mais qui aime la beauté du sport à cheval. Que ce soit un Anglais, un Allemand ou un Suisse qui gagne, peu importe. 

Vous êtes installé à Pompignac, pour vous Bordeaux est un rendez-vous à part ?

C'est très particulier, tous mes amis sont dans le public. J'ai la chance d'y participer cette année pour la 5e fois consécutive. C'est bourré d'émotions dès que je rentre en piste. Lorsque j'étais amateur, j'ai également disputé les épreuves du Jumping réservées à ma catégorie. C'était un rêve alors de voir les cavaliers qui participaient au circuit coupe du monde. Je me disais : "c'est là que je veux arriver". Pour moi, Bordeaux, c'est le Jumping numéro un.

Décrocher ma qualification à Bordeaux serait assez fabuleux.

Vous avez perdu votre cheval de tête, gravement blessé il y a quelques semaines. Pouvez-vous viser la victoire à Bordeaux ?

J'ai un cheval Vivaldi des Meneaux qui est né à quelques kilomètres du parc des expositions chez Valérie Cougouille (à Saint-Caprais-de-Bordeaux, NDLR). C'est un cheval d'exception et il est en train de se développer. On mise sur ce cheval pour la finale de la coupe du monde à Las Vegas au mois d'avril. J'ai de belles espérances de victoire à Bordeaux avec lui.

D'ici là, l'objectif est de décrocher au plus vite votre qualification ?

Oui, j'ai pris quelques points à Bâle ce week-end. Le week-end à venir, je serai à Leipzig puis il y aura Amsterdam. Je suis actuellement 19ème du classement européen et les 18 premiers iront à Las Vega. Si je peux m'enlever cette pression avant Bordeaux, ce sera parfait. D'un autre côté, décrocher ma qualification à Bordeaux serait assez fabuleux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu