Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Kevin Mayer annonce qu'il participera au Décastar de Talence

vendredi 10 août 2018 à 18:32 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu Gironde

Le champion du monde de décathlon Kevin Mayer qui a abandonné aux championnats d'Europe à Berlin après avoir mordu ses trois essais à la longueur, a annoncé qu'il viendrait bien au Décastar à Talence les 15 et 16 septembre. Il veut "se faire plaisir".

Kevin Mayer décide d'aller au Décastar de Talence
Kevin Mayer décide d'aller au Décastar de Talence © Maxppp - Anke Waelischmiller/SVEN SIMON

Talence, France

C'est au cours d'une conférence de presse à Berlin, que Kevin Mayer a annoncé sa décision. Le champion du monde de décathlon participera au Décastar de Talence les 15 et 16 septembre.

"Me faire plaisir, car la saison n'est pas terminée"

"J'ai pris du temps pour réfléchir, seul, dès que j'ai raté mon décathlon. Je devais savoir si moi j'en avais envie, et ne pas être influencé par le désir des autres de me voir concourir", a expliqué Kévin Mayer. "Je me suis rendu compte que j'avais besoin de m'exprimer, la saison n'était pas terminée. Je serai à Talence dans le même état d'esprit que celui de Berlin, me faire aussi plaisir. J'ai un mois pour être encore plus en forme", a ajouté le vice-champion olympique de Rio en 2016.  

Vacances dans les Pyrénées et entraînement

"J'avais prévu de partir dans les Pyrénées, de faire quelque jours de vacances à droite et à gauche. Je ne vais pas changer, mais au lieu d'aller au restaurant le soir j'irai à l'entraînement le matin. Ça fait très longtemps que je n'avais pas autant envie de faire un décathlon, j'ai eu un accroc avec le décathlon et il me manque déjà", conclut le Montpelliérain de 26 ans.  

Kévin Mayer est également revenu sur son zéro au saut en longueur. "A chaque essai, j'ai eu l'impression d'avoir du vent de face et je poussais plus, alors que j'avais du vent de dos, du vent tourbillonnant, difficile à interpréter".