Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Kick-boxing : Jérôme Le Banner une sommité du Kick-Boxing à Ardentes !

-
Par , France Bleu Berry

A 46 ans, Jérome Le Banner a toujours cette envie de combattre mais aussi de transmettre son savoir. Le club Shoryu36 d'Ardentes a tout simplement accueilli une légende du Kick-Boxing

Jérôme Le Banner était présent à Ardentes pour animer un stage de kick-boxing
Jérôme Le Banner était présent à Ardentes pour animer un stage de kick-boxing © Radio France - Sylvain Rogie

Indre, France

Jérôme Le Banner est tombé dans la pratique des arts martiaux dès l'age de six ans. Il a d'ailleurs disputé son premier combat officiel de full-contact à vingt ans. Il a répondu à l'invitation des dirigeants du club Shoryu36 d'Ardentes avec plaisir car il a toujours cette envie de combattre mais aussi et surtout de transmettre. Au milieu d'une quarantaine de stagiaires, il y a, avec beaucoup de conviction, donné des conseils après un échauffement pour tout le monde, haut en couleur.

Jérôme Le Banner au milieu des stagiaires - Radio France
Jérôme Le Banner au milieu des stagiaires © Radio France - Sylvain ROGIE

Avec ses 1m92 pour 120kg Jérôme Le Banner a de quoi impressionner. 

"Mon bras s'est cassé pendant le combat en 2002 au Japon, je ne me suis pas arrêté et j'ai remis mon bras tout seul."

Avec un palmarès long comme le bras, avec de multiples titres de champion d'Europe ou encore du Monde, de quels titres est-il le plus fier : " Ce n'est pas un titre mais une appellation au Japon. Les Japonais m'appellent "le roi sans couronne" car je n'ai jamais eu beaucoup de chance dans mes combats professionnels notamment au Japon. Ils ont d'ailleurs été impressionnés le jour au j'ai combattu lors de la grande finale du K-1 en 2002, mon bras s'est cassé pendant le combat. Je ne me suis pas arrêté. Je l'ai remis tout seul sur le ring et j'avais un trou important dans le bras ! Et vraiment c'est de cette gratification que je suis le plus fier.

Mickaël " J'ai plus l'habitude de le voir à la télé confortablement installé."

Jérôme Le Banner a en tout cas fait des heureux à l'image de Mickaël, licencié au club de Shoryu36 d'Ardentes, il se souviendra longtemps de ce stage en forme de séance d'entraînement de trois heures : " _Ça fait drôle. C'est comme dans un rêve mais en fait il est ici dans mon club. J'ai plus l'habitude de le voir à la télé confortablement installé. Mais je tiens à dire que c'est un sacré champion. C'est une masse solide comme un roc mais aussi et surtout quelqu'un d'humain. Je suis très fier d'avoir été l'un de ses élèves._" Jérôme Le Banner est une sommité au Japon. Une belle récompense pour sa brillante carrière surtout au pays des arts martiaux. 

Choix de la station

France Bleu