Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Kristoff vainqueur du dernier tour de manège à Plouay

dimanche 30 août 2015 à 21:26 Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel

Alexander Kristoff, le Norvégien de l'équipe Katusha, a réglé le sprint du Grand Prix de Plouay. Le dernier dans sa configuration actuelle, avant de devenir une course en ligne.

Alexander Kristoff, vainqueur du Grand Prix de Plouay
Alexander Kristoff, vainqueur du Grand Prix de Plouay © MaxPPP / Ouest-France / Thomas Brégardis - Thomas Lavaud

Il était l'un des favoris, il a gagné. Alexander Kristoff a remporté le Grand Prix de Plouay . Le sprinter norvégien de l'équipe Katusha a devancé, au sprint, l'Italien Simone Ponzi (Southeast) et le Lituanien Ramunas Navardauskas après un peu moins de 230 kilomètres de course.

Anthony Roux, le Lorrain de la FDJ, est le premier français à la sixième place. Et le Rennais Armindo Fonseca (Bretagne Séché environnement) est le premier breton , à la septième place, dans le même temps que le vainqueur.

C'est la vingtième victoire de Kristoff en cette saison.

La première échapée s'élance dès les premiers kilomètres. Cinq élements, dont le Bretagne Séché Environnement Anthony Delaplace, prennent le large sur le circuit de 26 kms 900. Leur avance atteindra onze minutes, mais le peloton reviendra assez facilement , dès qu'il se mettra à rouler, dans la dernière heure de course. Les fuyards sont repris à un peu plus de 40 kms de l'arrivée, dans la côte de Ty Marrec.

Armindo Fonseca : " Un Top 10 dans un World Tour, c'est bien "

Dès lors, les attaques sont nombreuses. La dernière heure de course est nerveuse, sous la chaleur de Plouay. Lutsenko (Astana) et Diller (BMC) s'accrochent, mais ils sont repris dans les derniers kilomètres. On n'échappe donc pas au sprint massif, réglé par Alexander Kristoff . Celui qui s'affiche comme un des favoris des prochains championnats du Monde, est le plus costaud.

 

"C'était un sprint un peu de "bourrins" , commente le Rennais Armindo Fonseca. Des courreurs assez lourds, alors que je suis assez léger. Ils avaient plus de forces. Je fais 55 kilos. Contre un courreur de 75, on ne fait pas le poids. Mais un top 10 dans un World Tour, ce n'est pas mal . Surtout sur nos terres. J'espère finir la saison avec une victoire pour soulager l'équipe. Ils attendaient un peu plus de moi par rapport à la saison que j'ai fait l'année dernière. J'espère ne pas les décevoir. "

Pour l'anecdote, le Morbihannais Warren Barguil finira... 56e.

 

Le dernier Grand Prix en circuit

Cette édition 2015 était très particulière. C'était la dernière épreuve sous forme de circuit. En 2016, le Grand Prix de Plouay deviendra une course en ligne, avec départ et arrivée à Plouay. Ceci pour garder une chance de conserver le label "UCI World Tour", qui garantit un plateau de niveau mondial dans la petite commune morbihannaise. Mais ce changement ne plait pas à tout le monde. "On conservera l'esprit village de Plouay . Si on reste en circuit, on risque la réintrégration à un niveau inférieur " assure Patrick Fernandez, le Président du comité d'organisation.

GP plouay ENRO