Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% BDL

L'annulation des play-offs de la Ligue Magnus est vue comme une injustice pour les Brûleurs de Loups

-
Par , France Bleu Isère

C'est une décision de la Fédération Française de hockey sur glace que le club grenoblois à du mal à comprendre. Rouen a été sacré champion de France avec l'annulation pure et simple des phases finales du championnat car les Normands sont en tête de la saison régulière. Injustice pour les Grenoblois.

Le président des Brûleurs de Loups, Jacques Reboh, demande à ce que les phases finales se jouent bien en fin de saison.
Le président des Brûleurs de Loups, Jacques Reboh, demande à ce que les phases finales se jouent bien en fin de saison. © Radio France - Bastien Thomas

"En début de saison, on nous dit qu'il n'y aura pas de champion s'il n'y a pas de play-offs. Et puis on arrive à quelques jours de la fin et on nous dit que le premier de la saison régulière sera champion" regrette Jacques Reboh, le président des Brûleurs de Loups, amer face à la décision de la Fédération Française de hockey sur glace. Le club grenoblois tente un baroud d'honneur pour que ce moment décisif d'une saison soit organisé pour désigner un champion à la régulière.

L'année dernière, on a décidé qu'il n'y avait pas de play-offs et Grenoble n'a pas été titré - Jacques Reboh, président des Brûleurs de Loups

"Organisons des play-offs rapidement pour que le titre soit gagné sur la glace et non pas de façon opportuniste par le club qui est premier au moment où l'on décide de prendre la décision" continue le patron des Brûleurs de Loups. "Depuis un mois et demi, je ne fais que négocier. Il faut que l'on trouve une décision parce que sinon, on perdra tous" dit-il encore. "A un moment, je ne pourrai pas toujours baisser la tête et je ne peux pas être entendu, j'utiliserai d'autres moyens. Cela peut-être la justice" conclut-il. 

Jacques Reboh, le président des Brûleurs de loups, en conférence de presse dans le vestiaire du club
Jacques Reboh, le président des Brûleurs de loups, en conférence de presse dans le vestiaire du club © Radio France - Paul Tilliez

Le club va donc demander une conciliation auprès du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) dans les 15 jours. "Je souhaite que l'on joue des play-offs. Sinon que la saison soit blanche" détaille Jacques Reboh.

J'irai jusqu'au bout, croyez moi - Jacques Reboh

Une position partagée par le défenseur grenoblois Christophe Tartari, même s'il ne souhaite pas entrer dans la polémique. Pour lui, cette décision est tout simplement contre l'esprit fondamental du sport. "Les valeurs véhiculées par notre sport, le sport en général, l'équipe, il y a des règles établies et si elles doivent être modifiées, on doit être mis au courant avant le début de la compétition" note-t-il. "Même si cela n'enlève en rien les saisons de chaque équipe par contre" termine Christophe Tartari.

Rouen sacré champion de France

Avec cette décision de la Fédération Française, les Dragons de Rouen ont été sacrés champions de France, samedi dernier, après leur défaite 4-5 en prolongation face à Gap. Mathématiquement, avec leur 50 points et les quatre matchs qu'il reste, il ne peuvent plus être rattrapés par Angers. Grenoble est troisième avec 34 points. Tout aurait encore pu se jouer en phases finales.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess