Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tokyo 2021 : jeux olympiques et paralympiques

JO de Tokyo - L'athlète alsacien Baptiste Mischler dispute le 1.500 mètres : la tête et les jambes

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Le Brumathois Baptiste Mischler disputera le 1.500 mètres des JO de Tokyo. Une première pour l'étudiant à l'école d'ingénieurs de Strasbourg et un bel hommage à son entraîneur de toujours Hubert Steinmetz, décédé en juin 2020.

Baptiste Mischler fête à Marseille sa qualification olympique sur 1.500 mètres
Baptiste Mischler fête à Marseille sa qualification olympique sur 1.500 mètres © AFP - Jean-Marie Hervio

Baptiste Mischler entre en lice aux JO de Tokyo sur les séries du 1.500 mètres le mardi 3 août 2021 à partir de 2 heures.

Quand il a commencé à faire des tours de piste sur le stade de Brumath en lisière de forêt, Baptiste Mischler (qui a aussi goûté au foot, à la gymnastique, au basket, au tennis et à la natation, rien que ça) idolâtrait un autre Alsacien. "Depuis que j'ai vu Mehdi Baala en 2003 faire une deuxième place aux championnats du monde de Paris, je veux faire du 1.500 mètres et de l'athlétisme de haut niveau, se remémore le Brumathois d'origine. Et à 23 ans, je me qualifie pour les JO et je réalise le plus grand rêve de ma vie, c'est juste incroyable".

Un hommage à son entraîneur de toujours, décédé il y a un an

Pourtant, les derniers mois n'ont pas été simples pour le jeune homme. Son entraîneur de toujours, Hubert Steinmetz est décédé d'un cancer en juin 2020. C'était un personnage fort en caractère bien connu dans l'athlétisme alsacien. "On l'appelait souvent l'ours ailleurs en France, sourit Baptiste Mischler. Il a été le patron du demi-fond pour les JO de Los Angeles en 1984. Lui a fait les Jeux olympiques en tant qu'entraîneur, moi je vais les faire en tant qu'athlète. C'est très dur, il y a des moments où il y a un manque, parce que Hubert a été comme un deuxième grand-père pour moi. À certains moments, j'avais besoin de lui, j'ai beaucoup pleuré pendant plus d'un an. Finalement c'est aussi pour lui que ce rêve se réalise. Je pense que j'ai une étoile qui veille au-dessus de moi". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Il explose son record pour aller à Tokyo

Baptiste Mischler a trouvé un nouvel entraîneur, Jean-Claude Vollmer, avec qui le courant est très vite passé. Pour décrocher sa qualification olympique, le Brumathois a pulvérisé son record sur 1.500 mètres en 3'34''30 au meeting de Marseille début juin. Il a aussi été champion de France seniors pour la première fois fin juin. Il a beaucoup augmenté sa charge de travail hebdomadaire, qui est passée de 70 à 110 kilomètres (avec 10 à 12 séances d'entraînement par semaine). Il partage souvent ses séances d'entraînement avec son petit frère Timothée, doué lui aussi à la fois en course à pied et pour ses études (il est en cinquième année de médecine).

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les nouvelles chaussures avec des plaques de carbone ont aussi fait leur effet. "On ne peut pas le négliger, on a une très grosse révolution depuis deux ans, analyse Baptiste Mischler. On compare ça un peu aux combinaisons en natation, qui ont ensuite été interdites. Ça donne un avantage notamment en fin de course, je ne veux pas dire que ça fait gagner des secondes, mais quelques dixièmes de secondes".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Major de promo en école d'ingénieurs

Baptiste Mischler est d'autant plus méritant, qu'il poursuit brillamment en parallèle de sa carrière d'athlète, des études d'ingénieurs à l'INSA à Strasbourg. Il a même été major de promo en deuxième année (il va débuter sa cinquième année à la rentrée cet automne). "Ça n'est pas évident du tout, raconte celui qui se destine à une carrière de topographe. L'emploi du temps est millimétré, chaque seconde est comptée. Il y a forcément des jours où je râle, où je dis 'ça m'énerve, je suis tout le temps en train de courir, je ne peux jamais souffler'. Mais quand le résultat est là, on se dit qu'on est sur le bon chemin. Ça donne un équilibre. Je ne pense pas que délaisser ses études pour le sport est une bonne chose. J'aime bien transmettre aux jeunes le message qu'il faut faire les deux tant que c'est possible. Ca fait un projet incroyable. Tous les rêves peuvent être réalisés avec de la patience, du travail et de l'ambition".

 Baptiste Mischler concilie avec succès ses études à l'école d'ingénieurs de Strasbourg et sa carrière de sportif de haut niveau
Baptiste Mischler concilie avec succès ses études à l'école d'ingénieurs de Strasbourg et sa carrière de sportif de haut niveau © Radio France - Luc Dreosto

Sur la piste de Tokyo, Baptiste Mischler pensera évidemment très fort à Hubert Steinmetz. Il aimerait lui rendre hommage en décrochant une place en demi-finale, voire en finale du 1.500 mètres, ce qui serait un véritable exploit. 

Pour suivre Baptiste Mischler sur les réseaux sociaux 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess