Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

L'athlète nord franc-comtoise Ophélie Claude Boxberger s’entraîne au Kenya

lundi 27 mars 2017 à 10:29 Par Hugo Flotat-Talon et Hervé Blanchard, France Bleu Belfort-Montbéliard

En pleine préparation des championnats d'Europe et des championnats du monde d'Athlétisme, l'athlète du Montbéliard Belfort Athlétisme s’entraîne au Kenya en ce moment. Entrainement à 2700m d'altitude au milieu des vaches et de la poussière !

Ophélie Claude Boxberger a des camarades d'entrainement très particuliers en ce moment !
Ophélie Claude Boxberger a des camarades d'entrainement très particuliers en ce moment ! - © Photo personnelle Ophélie Claude Boxberger

Franche-Comté, France

Elle est en pleine préparation de sa saison d’athlétisme. Mais pas n'importe où ! Depuis quelques jours l'athlète du MBA, le Belfort Montbéliard Athlétisme, Ophélie Claude Boxberger s'entraîne au Kenya ! Entrainement sur les pistes en terre rouge à 2700 mètres d'altitude, au milieu des vaches et de la poussière qui devrait faire progresser l'athlète championne de France du 1500m et du 3000 steeple avant les championnats d'Europe et du monde.

Qu'est ce qui vous a donné envie d'aller courir au Kenya ?
Ophélie Claude Boxberger : Il y a une forte émulation au Kenya, à Iten plus exactement, où beaucoup de champions viennent s’entraîner. On retrouver des groupes, j'ai notamment croisé Rudisha qui est champion du monde et champion olympique. Ça donne vraiment envie de travailler et de se mettre dans de bonnes conditions.

On vous voit sur Facebook, c'est dans la chaleur, sur des pistes en terre rouge. C'est vraiment revenir à l'essence de la course à pied ?
Ophélie Claude Boxberger :
Oui c'est ça qui est très intéressant ici. On se met vraiment dans des conditions difficiles donc on pousse vraiment le corps à aller au delà de ses limites. Au final, ça permet vraiment de se surpasser et de progresser. On travaille beaucoup la proprioception, au niveau des appuis, la stabilité. Donc après ça quand on revient sur une piste, c'est beaucoup plus facile, on a des appuis beaucoup plus solides et c'est vraiment bénéfique pour progresser.

Un cadre inhabituel pour Ophélie Claude Boxberger. - Aucun(e)
Un cadre inhabituel pour Ophélie Claude Boxberger. - © Photos personnelles Ophélie Claude Boxberger

En revanche, l'acclimatation a pas du être évidente !
Ophélie Claude Boxberger :
Non, les premiers jours sont vraiment difficiles, on manque vraiment d'oxygène à cette altitude. Donc c'est vrai que le travail est difficile, on est obligé de réduire un peu ses allures par rapport à un niveau de plaine et on met plus de temps à récupérer. En plus il fait 30 degrés et il y a la poussière toujours présente qu'on respire. Mais c'est pour que ce soit plus facile de retour en France !

Vous restez encore une dizaine de jours au Kenya, et puis après direction l'Afrique du Sud pour une grosse préparation encore avec l'équipe de France ?
Ophélie Claude Boxberger :
Voilà, ce sera vraiment la préparation terminale, le stage le plus important de l'année on va dire. Ce sera vraiment basé sur la préparation du 3000m steeple, notamment pour préparer les championnats d'Europe par équipe qui auront lieu en France, à Lille le 22 juin. Et puis il y aura les championnats du monde à Londres début août.

Ophélie et ses amis et préparateurs Kenyans. - Aucun(e)
Ophélie et ses amis et préparateurs Kenyans. - © Photos personnelles Ophélie Claude Boxberger