Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

L'écurie berruyère Signatech Alpine sacrée championne du monde d'endurance

dimanche 6 novembre 2016 à 11:55 Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry

C'est l'épilogue d'une saison parfaite : en terminant 4e des Six heures de Shanghai, l'écurie berruyère Signatech Alpine est assurée avant même la dernière course de la saison de remporter le titre de champion du monde de sa catégorie.

La voiture pilotée par Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre et Stéphane Richelmi lors des 24 Heures du Mans
La voiture pilotée par Gustavo Menezes, Nicolas Lapierre et Stéphane Richelmi lors des 24 Heures du Mans © Maxppp - Eddy Lemaistre

Bourges, France

L'écurie berruyère Signatech Alpine n'est pas montée sur le podium lors des Six heures de Shanghai, ne terminant que quatrième. Mais l'équipe de Philippe Sinault avait acquis tellement d'avance qu'elle ne pourra plus être rattrapée au classement général. Elle décroche donc dès l'avant-dernière course de la saison, le titre de championne du monde de la catégorie LMP2, celle des prototypes non hybrides.

2016 est l'année de tous les succès pour les Berruyers qui ont remporté en juin les 24 heures du Mans. Le championnat du monde d'endurance se terminera dans 15 jours, à Bahrein. Pour Signatech Alpine, on peut dire que ce sera une course pour le plaisir.