Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

L'engouement des Creusois pour la course à pied

lundi 27 mars 2017 à 15:20 Par Maxime Tellier, France Bleu Creuse

Ils pratiquent la course à pied comme un loisir en club ou entre amis, les Creusois se prennent au jeu du running. Rencontre avec quelques-uns de ces "coureurs du dimanche" à l'occasion de la dernière édition du 10 km des Monts de Guéret le 27 mars.

La ligne de départ (et d'arrivée) du 10 km des Monts de Guéret
La ligne de départ (et d'arrivée) du 10 km des Monts de Guéret © Radio France - Maxime Tellier

Guéret, France

Loin derrière les vainqueurs du 10 km (David Meurou en 35'29'' de Endurance 23 La Souterraine et Maria Auclair en 40'41'' de Glénic Sport Nature), ils étaient beaucoup à être venus sur les bords de Courtille pour simplement relever un défi ou partager un moment convivial : "la course à pied réunit toutes le générations", lance Bouchaïb, 47 ans, licencié depuis trois ans à Glénic Sport Nature, "on s'entraîne trois fois par semaine et on peut commencer à tout âge ! Et c'est très convivial, on est une vingtaine de coureurs des lutins rouges de Glénic sur cette course. Avant cela, je m'entraînais seul en footing... Et peu de gens le savent, le running, c'est comme la méditation ! On est zen après avoir couru."

Un peu plus loin, Francine, 68 ans : "rien n'est mieux que le sport, on n'a pas d'âge quand on court ! Mais il y a encore très peu de dames qui courent... Il faudrait qu'elles s'y mettent", glisse cette Boussacoise, "un conseil, si vous faîtes du sport, n'arrêtez pas !" Dans le peloton avant le départ, Francine n'est pourtant pas la seule femme : "je cours deux, trois fois par semaine depuis plusieurs années", explique Fabienne, la quarantaine, "ça fait partie de mon hygiène de vie, ça m'apporte beaucoup de bien-être. Ce 10 km, c'est plutôt un défi et un moment de plaisir que je partage avec des amies. Mais pas de pression, je vise le flop 10 (les dix derniers) !"

Une pratique basée sur le bien-être

A côté de Fabienne, Sylvanie participe pour la première fois au 10 km des Monts de Guéret : "c'est un challenge pour moi d'arriver au bout, de voir ce que je peux faire, j'ai repris en janvier, j'avais fait trois courses l'an dernier... Je cours au moins deux fois par semaine, le matin ou le soir après le travail, ça change les idées, ça fait du bien." Enfin, Didier, la cinquantaine, participe pour la première fois également à cette épreuve, "comme tout bon Guérétois ou banlieusard de Guéret, je viens courir à Courtille le week-end, je suis un vrai coureur du dimanche et je voulais me tester sur 10 km".

Bien loin du record du monde (détenu par l'Ethiopien Kenenisa Bekele en 26 minutes et 20 secondes sur 10.000m...), ces coureurs illustrent l'engouement actuel pour la course à pied, une pratique basée sur le bien-être avant tout. "Je confirme", précise Muriel Dallier, présidente de la section athlétisme des SAM Guéret, qui organise la compétition, "notre section hors stade et loisirs est de plus en plus fourni. Il suffit aussi de passer à Courtille un dimanche matin pour compter le nombre de gens qui font leur footing. D'ailleurs nous avons relancé les 10 km des Monts de Guéret il y a 4 ans pour répondre à cet enthousiasme... Nous avons eu 130 participants en tout cette année."