Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

L'entraîneur Philippe Lucas et ses nageurs contraints de s'installer dans un camping du Var

-
Par , France Bleu Hérault

Entraîneur du MUC Natation, à Montpellier, le coach Philippe Lucas a fait face à une mésaventure, lundi dernier. Il a découvert que la piscine dans laquelle s'entraînent ses nageurs faisait l'objet d'une vidange, au premier jour du déconfinement. Il a du en urgence trouver une alternative.

La vidange de la piscine Neptune doit durer quinze jours
La vidange de la piscine Neptune doit durer quinze jours © Maxppp - Vincent LACOUR

Alors qu'il devait reprendre le 11 mai, jour du déconfinement, Philippe Lucas a finalement appris au dernier moment que la piscine Neptune allait être vidangée et qu'elle serait indisponible 15 jours ! Face à cet imprévu, le célèbre entraîneur a donc dû trouver un plan B en urgence pour ne pas perdre encore plus de temps avec ses nageurs, à un an des prochains Jeux olympiques et alors que certains espèrent encore se qualifier. 

Plus de temps à perdre

C'est dans un camping de Port Grimau, dans le Var, un lieu qu'il connaît bien et qui dispose d'un bassin de 50 mètres, que le coach et dix de ses nageurs ont trouvé refuge. Philippe Lucas s'est greffé à un stage organisé sur place par l'équipe de France de nage en eau libre.

Philippe Jamet, président du MUC Natation, explique la mésaventure

Contrarié, sur le coup, Philippe Lucas n'a pas tenu à prendre la parole publiquement. Il ne voulait pas, rapporte le président du MUC Natation, Philippe Jamet, que cette mésaventure porte injustement préjudice au maire de Montpellier, Philippe Saurel. Philippe Jamet précise que Philippe Lucas a beaucoup d'estime pour lui et qu'il n'oublie pas l'accueil qu'il lui avait réservé au moment de son arrivée à Montpellier, il y a trois ans. 

Par ailleurs, "aucune structure de Haut Niveau n'a pu reprendre avant le 18 mai. Certaines attendent encore de recevoir le feu vert", précise Philippe Jamet. Et ce sont "la préfecture puis la métropole qui doivent donner leur accord". 

Des craintes pour les nageurs 

Les nageurs sont désormais attendus à Montpellier le lundi 15 juin, à l'issue du stage, alors que la piscine Neptune sera prête la semaine prochaine. Au delà cette péripétie, la crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus et ses conséquences font craindre des difficultés pour la "remise en route" des athlètes : "La natation, c'est particulier.

On n'évolue pas dans notre milieu naturel, et à partir du moment où vous vous arrêtez, vous perdez vos appuis dans l'eau. Un nageur s'arrête normalement trois semaines l'été et une semaine l'hiver. Là, avec deux mois d'arrêt complet, c'est du jamais  vu. Il y a donc de grosses craintes sur le temps qu'il va falloir pour revenir au meilleur niveau", précise Philippe Jamet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess