Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'été sans Jeux olympiques pour les athlètes isérois

-
Par , France Bleu Isère

Les JO auraient dû débuter ce vendredi 24 juillet à Tokyo, au Japon. Mais l'épidémie de coronavirus est passée par là... Les sportifs sélectionnés tentent de rester motivés en vue de cette échéance incontournable.

Laura Tarantola (à droite) et sa coéquipière Claire Bové
Laura Tarantola (à droite) et sa coéquipière Claire Bové © Maxppp - Eric Marie

"En tant qu'athlètes, c'est un petit peu notre Noël !" avance Mélina Robert-Michon, spécialiste du disque originaire de Colombe et privée de JO cet été. "On est comme des enfants à qui on enlève leur cadeau" reconnaît l'athlète qui confesse une certaine frustration après l'annonce, en mars, du report des Jeux pour cause de Covid-19. De la frustration mais aussi du soulagement au regard de l'évolution de l'épidémie. Et comme beaucoup d'athlètes, Mélina Robert-Michon préfère regarder le verre à moitié plein : "tout ce que je fais maintenant c'est aussi dans l'optique de pouvoir être meilleure l'année prochaine". 

Mélina Robert-Michon
Mélina Robert-Michon © Maxppp - Nicolas Creach Le Télégramme

Ambitions revues à la hausse pour Jordan Pothain

L’Échirolles Jordan Pothain a retrouvé les bassins juste après le déconfinement et il profite de cet été un peu particulier pour faire un peu plus de musculation qu'à son habitude. Il a aussi revu ses ambitions...  à la hausse. "Je m'étais fixé comme objectif de rentrer de nouveau dans une finale aux Jeux de Tokyo, se souvient-il, et là je me dis qu'avec un an de travail en plus, pourquoi ne pas aller chercher une médaille ?" Un sursis également bienvenu pour Laura Tarantola, 26 ans, de l'aviron grenoblois. "Avec ma coéquipière (Claire Bové, ndlr) on est assez jeunes, je me dis qu'on sera plus fortes l'année prochaine", analyse la rameuse iséroise qui suit en ce moment un stage de préparation au Temple-sur-Lot (Lot-et -Garonne) en vue des championnats d'Europe qui devraient se dérouler à Poznan (Pologne) en octobre.   

Le Ventoux à vélo pour le marathonien Hassan Chahdi

Championnats de France de Cross Country à l'Hippodrome du Mans en 2016
Championnats de France de Cross Country à l'Hippodrome du Mans en 2016 © Maxppp - Marc Ollivier

Mais comment rester motivé alors que les JO ont été repoussés d'un an (23 juillet - 8 août 2021) ? "En se rappelant tous les matins pourquoi on se lève si tôt et pourquoi on s’entraîne deux fois par jour" résume Laura Tarantola dans une lapalissade. Le coureur Hassan Chahdi, lui, essaie de se lancer des défis pour pimenter les entraînements. Le marathonien licencié à Voiron (2h09'53" à Séville l'année dernière) s'est mis au vélo. Ce week-end, il grimpera le mont Ventoux en partant de chez lui ! Et en espérant pouvoir disputer un vrai marathon de préparation en novembre (Paris) ou décembre (Valence, Espagne).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess