Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

L'himalayiste Marc Batard se relance dans l'ascension de l'Everest en 2022 pour ses 70 ans

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le Bourbonnais d'adoption se lance un nouveau défi, semblable à son record de 1988 : gravir l'Everest sans oxygène en 2022, pour ses 70 printemps. Son projet d'ascension s'accompagne de l'ouverture d'une école de formation des guides de haute-montagne au Népal, la première du genre.

Marc Batard (à droite) tentera l'ascension de l'Everest en 2022 avec les alpinistes Muhammad Ali (à gauche) et Passang Naru Sherpa (au centre)
Marc Batard (à droite) tentera l'ascension de l'Everest en 2022 avec les alpinistes Muhammad Ali (à gauche) et Passang Naru Sherpa (au centre) - @marcbatard © Instagram

La Celle, Allier, France

Le sprinter de l'Everest remet le couvert ! 

En 1988, son record de l'ascension de l'Everest sans oxygène en moins de 24 heures avait fait sa renommée. Plus que jamais Marc Batard veut en découdre avec le toit du monde. Mais cette fois-ci, il ne sera pas seul. Accompagné de l'alpiniste pakistanais Muhamad Ali et du Népalais Passang Naru Sherpa, le grimpeur français porte un projet qui le tient à cœur depuis de nombreuses années.

Une école de formation des guides de très haute-montagne en projet

Sa longue carrière lui a permis de constater l'absence de formation à la très haute altitude pour ceux qui montent à de telles altitudes. Ce manque de formation conduit très souvent des accidents mortels.

Avec de nombreux sponsors qui l'accompagnent, Marc Batard veut fonder la première école de formation des métiers de Guide de Très Haute Montagne au Népal. 

Appelée HIMS (Himalayan International Mountain School), cette école serait la première du genre au Népal. Mais le projet de l'himalayiste ne s'arrête pas aux montagnes népalaises : il veut étendre son projet à 15 autres pays (Chine, Pakistan, Inde,  Bhoutan, Tadjikistan , Afghanistan, Kazakhstan, Argentine, Chili, Pérou, Bolivie, Équateur, États-Unis et Tanzanie) et ainsi former les professionnels de la montagne à perfectionner leur technique et améliorer leur sécurité en haute altitude 

Besoin de 30.000 euros pour boucler le projet 

Mais pour aller au bout de son projet d'ascension, Marc Batard a besoin de 30.000 euros, somme qui servira à financer l'excursion ainsi que l'école. 

Une campagne participative de dons a été lancée mi-novembre par l'alpiniste sur la plateforme GoFundMe pour financer  sa "caravane de la transmission", une caravane itinérante qui le suivra au cours de ses entrainements. Il escaladera l'Annapurna (Argentine) en mai prochain, ainsi que le K2 (Népal) en juin 2021, avant de retourner sur le toit du monde.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu