Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

VIDÉOS - L'Orléanais Pierre Basset rallie la France à l'Inde en courant pour retrouver ses origines

jeudi 10 janvier 2019 à 11:51 Par Jérémy Marillier, France Bleu Orléans et France Bleu

Après plus de quatre mois d'aventure et un départ de région parisienne, dix pays traversés, Pierre Basset a rallié la pointe sud de l'Inde en courant. Plus de 10.000 kilomètres parcourus pour découvrir ses origines.

Pierre Basset
Pierre Basset - © Pierre Basset

Orléans, France

Pendant que la plupart d'entre nous se préparaient à fêter le Nouvel An, un Orléanais de 25 ans, prof d'EPS, était en train d'accomplir un exploit. 

Le 31 décembre dernier, Pierre Basset enfilait ses chaussures de course pour la dernière fois. La dernière étape d'un périple entamé le 14 août dernier à Meaux (Seine-et-Marne), devant le domicile de ses parents.

Après plus de 10.000 kilomètres, après avoir traversé la France, l'Allemagne, l'Autriche, la Hongrie, la Serbie, la Bulgarie, la Grèce, la Turquie et l'Iran, Pierre Basset est arrivé à Kânyâkumâri, la pointe sud de l'Inde. 140 jours après son départ. Le point d'orgue d'un exploit sportif et d'une quête personnelle, d'une volonté de retrouver ses origines indiennes.

Pierre Basset confie sur France Bleu

Trois questions à Pierre Basset

France Bleu Orléans : Pourquoi vous être lancé dans une aventure aussi folle?

Pierre Basset : Ce que je vais vous répondre est un peu bateau, mais ma mère est d'origine indienne et mon père est un "ultra-runner", un coureur de longue distance. J'ai donc voulu les lier, lier ces deux origines en allant jusqu'au sud de l'Inde en courant. Tout simplement. Je suis aussi un passionné d'aventure et de sport mais c'était la première fois que je me lançais dans un pari aussi long. Lors du départ, cela ne me faisait pas peur. Je savais que mon corps allait avoir besoin d'un temps d'adaptation par rapport à l'effort. Je n'avais pas forcément d'objectif journalier au niveau kilométrique, simplement l'envie d'essayer d'atteindre certaines grosses villes que je voulais visiter. J'ai eu des douleurs, de grosses douleurs que je pensais ne pas pouvoir surmonter. En m'abrutissant et en forçant, c'est passé !

J'ai trouvé des réponses à mes questions. Pierre Basset

Qu'avez-vous ressenti en arrivant en Inde ?

Une sensation particulière. Ma femme m'a rejoint en Inde pour terminer l'aventure alors qu'une semaine après mon départ, nous avions appris qu'elle était enceinte. Nous avons quand même décidé de continuer. Forcément, nous avons adapté notre traversée de l'Inde. Plutôt que de me dire "il faut que l'on arrive à Kânyâkumâri", la pointe sud du pays, je me suis dit "il faut que j'emmène ma femme et mon bébé jusqu'à Kânyâkumâri". Je courais de mon côté et ma femme prenait des tuk-tuk, des trains ou des taxis pour que l'on se rejoigne à certains points. Plus l'arrivée approchait, plus un sentiment d'accomplissement s'emparait de nous.

Avez-vous le sentiment d'avoir retrouvé vos origines à l'issue de ce périple ?

Complètement. J'ai le sentiment que lorsque l'on se lance dans de telles aventures, il y a un petit côté auto-psychanalise qui surgit. On cherche à résoudre une quête et oui, j'ai vraiment la sensation de savoir désormais d'où je viens, d'où vient la moitié de mon corps et de mon âme. J'ai trouvé des réponses à mes questions.

Pour revivre l'aventure de Pierre Basset, direction la page Facebook Run To My Origins.