Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La billetterie des 24 Heures du Mans suspendue jusqu'à nouvel ordre

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

Pour l'heure, seuls les spectateurs ayant déjà acheté leur billet pour la 88e édition des 24 Heures du Mans reportée aux 19 et 20 septembre pourront assister à l'événement. En attendant les décisions du gouvernement sur les grands événements, la billetterie est donc suspendue.

Le public se presse sur la piste après l'arrivée des 24 Heures du Mans.
Le public se presse sur la piste après l'arrivée des 24 Heures du Mans. © Radio France - Morgane Heuclin-Refait

Pour l'ACO (Automobile Club de l'Ouest), il est donc urgent d'attendre. Et bien plus que 24 heures. C'est le sens du communiqué de presse publié ce mardi par l'organisateur de la plus grande course d'endurance automobile, dans lequel il annonce la suspension de la billetterie jusqu'à nouvel ordre.

"Dans l'attente de l'évolution des conditions sanitaires et des règles concernant les événements rassemblant un large public, la billetterie est temporairement suspendue. Seuls les spectateurs ayant déjà réservé leurs billets à la date du 29 juin 2020 pourront assister à l'événement, ainsi que les membres de l'ACO", précise l'organisateur, qui ne souhaite pas communiquer sur le nombre de places déjà vendues, ni sur les conditions précises d'accueil. "Les spectateurs ayant déjà réservé leurs billets, tribunes, parkings ou aires d’accueil pour cette 88e édition des 24 Heures du Mans seront informés ultérieurement des modalités d’accès et du format d’accueil sur le circuit les concernant", précise le communiqué.

L'ACO préfère temporiser

Contraint par la crise sanitaire de reporter la course et de limiter ses capacités d’accueil du public dans la mesure où les rassemblements de plus de 5 000 personnes restent à ce jour interdits, l'ACO a donc décidé de temporiser en attendant les prochaines décisions du gouvernements sur les grands événements. "Nous préférons limiter l'accueil du public tant qu'il n'y a pas de clarification", précise-t-on à l'ACO.

Pour l'heure, seule certitude : les stades et les hippodromes pourront rouvrir le 11 juillet, avec une jauge maximale de 5 000 personnes. Qu'en est-il des circuits et des événements planétaires accueillant quelque 250 000 spectateurs comme les 24 Heures ? Jusqu'à quelle jauge pourra-t-on monter ? Quand la décision sera-t-elle prise ? Autant de questions qui restent pour le moment sans réponse... Autant de la part des organisateurs, que des autorités. 

Dans tous les cas, l'ACO précise qu'il travaille sur "un dispositif visant à faire vivre à distance cette course mythique au plus grand nombre : contenus digitaux et interactivité seront au programme afin d'impliquer les millions de fans des 24 Heures du Mans dans le monde entier." Ce qui laisse à penser qu'il y aura probablement peu de spectateurs en "présentiel", cette année, sur le circuit de la Sarthe.
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu