Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

La jeune boxeuse Savoyarde Laura Cadoux est prête à devenir championne de France

jeudi 11 avril 2019 à 19:47 Par Christophe Van Veen, France Bleu Pays de Savoie

A 20 ans, la pépite de La Motte-Servolex (Savoie) va tenter de détrôner samedi à Paris une Lyonnaise de 30 ans, Sara Surrel. En jeu, un titre de championne de France élite A de boxe française. Sensations fortes.

Laura et l'un de ses coups préférés
Laura et l'un de ses coups préférés - D.R.

La Motte-Servolex, France

La Savoyarde Laura Cadoux va tenter samedi de devenir championne de France élite A de boxe française chez les moins de 65 kilos. Trois fois championne de France jeune,  championne du monde et championne d'Europe cadet , Laura, 20 ans, formée à La Motte-Servolex est le grand espoir de sa catégorie.   

Ce titre national , "je le veux. Je veux le titre ! " Cri du coeur d'une championne très prometteuse. 

Samedi, au gymnase Pierre de Coubertin, à Paris, à 18 heures , en finale, elle sera opposée à son aînée tenante du titre Sara Surrel, qui l'a battue l'an dernier. L'heure de la revanche a sonné.

Laura juste avant le grand soir sur un air de Rocky Balboa

A 7 ans, la révélation : Rocky !

Laura est petite dans sa catégorie. 1 m 60 / 61. Une allonge diminuée que notre Savoyarde compense par sa vivacité, son endurance et sa rapidité. Si elle n'a pas au départ un physique hors norme, elle dispose de bien plus que ça : une passion absolue pour le noble art. 

"J'aime tout dans la boxe. C'est venu à 7 ans en voyant les films de Rocky. Ma mère trouvait la boxe anglaise trop violente alors elle m'a inscrite à la boxe française où l'on se sert aussi des pieds. C'est finalement plus marrant. J'y suis toujours. Tout me plaît même si les gens ne comprennent pas toujours. Le dépassement de soi. Les valeurs de respect pour l'adversaire."   

Laura en portrait - Aucun(e)
Laura en portrait - D.R.

En licence de psychologie

Seule sur le ring, Laura aime s'adapter à l'adversaire. "C'est comme jouer aux échecs." Elle étudie la psychologie et ce n'est sûrement pas un hasard. S'adapter à l'autre, à celle qui l'a battu l'an dernier, bien plus expérimentée, Sara Surrel. La stratégie est simple : "Lui couper le souffle, l'étouffer. Ne pas la laisser respirer. D'ailleurs, on a énormément bossé le physique. Deux entraînements par jour, très intensif, à 100 %. Des courses, de la muscu".

Laura Cadoux s'est préparée au pôle France boxe à Toulouse (où elle est incrite depuis trois ans) mais elle doit tout à la Team Boxe 73 de La Motte et à Lucien son premier entraîneur fidèle. 

La Team fera le déplacement à Coubertin, avec toute la famille  et surtout le grigri - un collier avec un gant de boxe en or offert par ses grands-parents, fans de Laura.

Avec son premier entraîneur fidèle Lucien, de La Motte - Aucun(e)
Avec son premier entraîneur fidèle Lucien, de La Motte - Facebook de la Team Boxe 73