Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

La fin de l'Open de tennis de Nice

vendredi 2 septembre 2016 à 17:33 Par David Di Giacomo, France Bleu Azur

L'open de tennis de Nice doit être délocalisé à Lyon dès l'année prochaine. Le tournoi ATP 250 cherche à se développer et le site du Nice Lawn Tennis club ne lui convenait plus.

.
. © Maxppp - .

L'open de tennis de Nice a sans doute vécu ses dernières heures au mois de mai dernier. Le co-directeur du tournoi, Jean-François Caujolle, confirme à France Bleu Azur qu'il attend la validation de l'ATP pour que l'open soit délocalisé dans la ville de Lyon dès la saison prochaine.

Pour le co-directeur du tournoi, l'open ressemblait à "une garden-party" sur les courts du Parc Impérial. Et il n'a pas trouvé d'autres lieux à Nice pour développer le tournoi. La coulée verte a été évoquée, mais l'ATP a refusé. L'open attirait plus de 20 000 spectateurs sur une semaine, juste avant Roland-Garros. L'accessibilité était compliquée, et empêchait selon la direction d'attirer plus de spectateurs et de partenaires.

En revanche, Jean-François Caujolle dément être en contact avec Tony Parker. D'après plusieurs médias lyonnais, le basketteur souhaiterait racheter le tournoi et l'implanter à Lyon.  Le président de la ligue de tennis de la Côte d'Azur regrette la délocalisation de l'open de Nice. Le dernier vainqueur à Nice est l'autrichien Dominique Thiem.

Jean-François Caujolle, le co-directeur de l'open de tennis de Nice

La déception de Jean-Louis Pitzini, le président de la Ligue de tennis Côte d'Azur